Considérations historiques sur les maux contemporains de la France

Pendant que le monde tressaille au rythme de l’actualité, concentrons-nous sur le passé de la France pour comprendre le déchaînement contre le Christianisme. On apprend, dans un extrait de « considérations sur la France », que le Christianisme et les hérésies se sont toujours combattues, la religion étant souvent seule face à ses nombreux assaillants. Joseph de Maistre révèle le nom des défenseurs du Christ, Origène jusqu’à Pascal, ainsi que ceux de redoutables sectaires, Celse jusqu’à Condorcet.

Ces considérations sont importantes parce qu’elles mettent en valeur la rage avec laquelle les agresseurs se sont acharnés sur le Christianisme depuis maintenant plus de vingt siècles. La religion du Christ a survécu à toutes les agressions jusqu’à ce jour. Citons quelques extraits édifiants qui vont nous permettre de comprendre en détail les maux qui rongent la France depuis, plus précisément, la révolution française. Les phrases situées entre crochets sont des commentaires personnels pour étayer les propos du sieur Maistre.

« Vous [on suppose qu’il s’agit de la caste des élus républicains] disiez que le sceptre soutenait la tiare ; eh bien ! Il n’y a plus de sceptre dans la grande arène, il est brisé, et les morceaux sont jetés dans la boue.  »

« Il n’y a plus de prêtres ; on les a chassés, égorgés, avilis [l’horreur de la Terreur] ; on les a dépouillés : et ceux qui ont échappé à la guillotine, aux bûchers, aux poignards, aux fusillades, aux noyades, à la déportation, reçoivent aujourd’hui l’aumône qu’ils donnaient jadis. Vous craigniez la force de la coutume, l’ascendant de l’autorité, les illusions de l’imagination : il n’y a plus rien de tout cela ; il n’y a plus de coutume ; il n’y a plus de maître [l’esprit anti-christique résumé en 4 mots : Ni Dieu ni Maître] : l’esprit de chaque homme est à lui. [l’individualisme a désagrégé le ciment national] »

« La philosophie [des Lumières] ayant rongé le ciment qui unissait les hommes, il n’y a plus d’agrégations morales. L’autorité civile, favorisant de toutes ses forces le renversement du système ancien, donne aux ennemis du Christianisme tout l’appui qu’elle lui accordait jadis : l’esprit humain prend toutes les formes imaginables pour combattre l’ancienne religion nationale. Ces efforts sont applaudis et payés, et les efforts contraires sont des crimes. [ceci est confirmé par l’attitude médiatico-politique, encore plus fortement en 2015] »

« Les autels sont renversés ; on a promené dans les rues des animaux immondes sous les vêtements des pontifes ; les coupes sacrées ont servi à d’abominables orgies ; et sur ces autels que la foi antique environne de chérubins éblouis, on a fait monter des prostituées nues [ancêtres des Femen]. »

« Mais si le Christianisme sort de cette épreuve terrible plus pur et plus vigoureux …/… Faites place au Roi très-chrétien, portez-le vous-même sur son trône antique ; relevez son oriflamme, et que son or, voyageant encore d’un pôle à l’autre, porte de toutes parts la devise triomphale : LE CHRIST COMMANDE, IL RÈGNE, IL EST VAINQUEUR [Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat !] »

considerations_sur_la_france_joseph_de_maistre

Publicités

2 réflexions sur “Considérations historiques sur les maux contemporains de la France

  1. « TOUT RESTAURER DANS LE CHRIST AVEC JOSEPH  »
    par MARIE avec JOSEPH

    Prière de Léon XIII à Saint Joseph

    Nous recourons à vous dans nos tribulations bienheureux Joseph ; et après avoir imploré le secours de votre très sainte Epouse , nous sollicitons aussi , en toute confiance ,
    votre patronnage .
    Par l’affection qui vous a uni à la Vierge Immaculée , Mère de Dieu
    par l’amour paternel dont vous avez entouré l’Enfant-Jésus
    nous Vous supplions de regarder avec bonté l’héritage que Jésus-Christ a conquis au prix de
    son Sang , et de nous assister de votre puissance et de votre secours dans nos besoins .
    Protégez , o Père très sage , Gardien très vigilant de la Sainte Famille ,
    la race élue de Jésus-Christ .
    Préservez-nous , o Père très aimant , de toute contagion de l’erreur et de la corruption .
    Assistez-nous du haut du ciel , o Protecteur si puissant , dans le combat que nous livrons
    à la puissance des ténèbres .
    Et , de même que vous avez arraché autrefois l’Enfant-Jésus au péril de la mort , défendez
    aujourd’hui la Sainte Église de Dieu contre les embûches de l’Ennemi et contre toute adversité
    Assistez-nous de votre perpétuelle protection afin que , soutenus par votre exemple et par votre secours , nous puissions vivre saintement , mourir pieusement et obtenir la Béatitude
    éternelle du Ciel . Amen .
    Prière indulgenciee par le Souverain Pontife le 21 septembre 1883 .

    L’autre Joseph a de (deux) Maistre (s du pluriel)

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s