Il faudra bientôt choisir entre la charia et le Christianisme

Saint_Francois-de-Sales

À l’heure ou l’Islam est chargé de se substituer, en France, à la laïcité, nos contemporains sont égarés dans toutes sortes d’hérésies funestes. Les uns ou les autres ne veulent surtout pas entendre parler de religion, ni apprendre quoi que ce soit à son sujet, sans trop savoir pourquoi. La pensée française contemporaine est biaisée, faite de clichés. L’ère du trash a détruit la véritable intelligence à la française héritée de longs siècles passés sous le royalisme.

C’est au nom de la laïcité que nos contemporains se convertiront naturellement, ou de force, à un Islam déguisé en agneau, en religion de paix. Pourtant, l’Islam est une suite de règles destinées à asservir les masses par des lois bien souvent barbares. Si nous ne condamnons pas les musulmans pour leur croyance, nous condamnons fermement l’Islam comme l’ont toujours fait les Chrétiens. Nous nous proclamons adorateurs du Sacré-Cœur de Jésus.

Nous allons démontrer qu’il va bientôt falloir choisir entre la charia islamique ou le génie du Christianisme. Le choix est pourtant très simple. Si l’on s’en réfère à tous les docteurs de l’Église et en particulier à Saint François de Sales, on s’aperçoit que la vie et la bonne intelligence sont prônées au quotidien. Ainsi, nous sommes encouragés à détester le péché mais à pardonner le pécheur. Nous sommes amenés à méditer sur la création, le but de notre vie, des bénéfices de Dieu, des péchés, de la mort, du jugement, de l’enfer, du paradis. Ces exercices de méditation, extrêmement utiles pour les âmes, permettent de se recentrer sur notre existence et sur celle des autres. Ainsi, notre égoïsme disparaît au profit d’une ouverture de cœur, d’une qualité de vie et d’une compréhension de l’Amour de Dieu pour les hommes.

Si nous sommes venus au monde, c’est que nous avons été aimés non seulement par nos parents mais aussi par Dieu lui-même. Si nous sommes nés, c’est pour une raison bien particulière mais si nous ne méditons jamais sur cette question, nous risquons de passer à côté de notre existence. C’est bien souvent de cette manière que les plus fragiles tombent dans la drogue, la violence, les hérésies, le sexe, la peur, la haine, les armes, l’alcool, le tabac, les films, etc… La liste est, bien sûr, non exhaustive. Étonnamment, chaque péché finance toujours une entreprise. Ainsi, celui ou celle qui est piégé par ses passions charnelles risque d’acheter des gadgets, de la lingerie. Celui qui a peur sera incité à suivre des cours d’arts martiaux, par exemple, ou à se procurer des armes pour se défendre d’un éventuel agresseur. Celui qui sombre dans la drogue finira par payer chèrement son fournisseur en se délestant de tous ses biens chèrement acquis. Ainsi, le péché profite toujours à nos débiteurs. Ces réflexions élémentaires ne sont pourtant ni enseignées ni comprises par une majorité de nos contemporains !

Saint François de Sales nous livre ses précieuses réflexions qui offrent une réponse à chacune de nos interrogations. Ainsi, grâce aux enseignements du Christianisme, nous retrouvons le chemin de la paix, le chemin de Dieu, le chemin de l’Amour pour finir par nous écarter définitivement du péché. C’est de cette manière que nous ne serons plus esclaves de nos passions. C’est de la sorte que nous cesserons d’être les générateurs de profits pour ceux qui cherchent à nous asservir par le péché.

Le Christianisme donne la liberté et la vie aux hommes, c’est pourquoi nous disons que Jésus-Christ est le Chemin qui mène à la Vie et à la Vérité. C’est dans le sacre de l’hostie, en hommage au Christ, que nous découvrons la Charité. Le partage eucharistique est sacré, c’est pourquoi nous savons que Jésus-Christ est réellement présent dans la sainte hostie. La Sainte-Messe, complétée par le confessionnal, pour nous libérer de nos erreurs dans le plus grand secret, ainsi que les enseignements dictés du haut des chaires, finissent de libérer les hommes.

Cependant, il faut avouer une triste vérité. L’Église catholique contemporaine n’est plus que l’ombre d’elle-même. La corruption et les vices se sont engouffrés dans ses couloirs. Une majorité de prêtres ne croient plus ni en Dieu ni en Satan. Le modernisme a perverti le Christianisme occidental. C’est sur ces ruines qu’il faudra rebâtir une véritable Église universelle du Christ qui suivra les commandements des docteurs chrétiens du passé. Le choix est simple : soit l’humanité accepte de vivre dans l’élévation spirituelle, soit elle est condamnée à périr dans la guerre, les révolutions, les volcans, les séismes, les épidémies, les famines et peut-être même par le feu tombé du ciel.

Dieu est lent à la colère mais lorsque l’homme devient sourd, Dieu se manifeste par des catastrophes qui devraient réveiller même les âmes les plus endormies. Ce n’est plus le cas en 2015. Nous sommes dans une ère de pré-guerre mondiale. Ce n’est que le début des douleurs comme nous l’a promis Jésus-Christ, il y a de cela environ 2000 ans. Les prophéties sont en train de se réaliser, mais, pourtant, une majorité de nos contemporains refuse de voir la vérité en face.

Le modernisme est une époque cruelle et barbare.

Je vous propose de découvrir ci-dessous le sommaire de « l’introduction à la vie dévote » du vénérable Saint François de Sales.

Le livre complet peut se télécharger ici : Introduction à la vie dévote de Saint François de Sales

Lien vers l’article au format PDF : Il faudra bientôt choisir entre la charia et le Christianisme

table_matieres_1

table_matieres_2

table_matieres_3

table_matieres_4

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Il faudra bientôt choisir entre la charia et le Christianisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s