Le Pape Léon XIII à la fin de sa vie : « ils m’ont trompé ! »

leon_xiii_clamait_ils_m_ont_trompe

Publicités

3 réflexions sur “Le Pape Léon XIII à la fin de sa vie : « ils m’ont trompé ! »

  1. On peut répéter ou crier ce qu’on veut, si l’Esprit Saint a laissé passer une telle inversion, une telle permission, c’est que le mystère d’iniquité est bel et bien nécessaire pour le châtiment, la justice et la confirmation des consciences.
    Le Pape dit « Ils m’ont trompé » mais personne ne peut tromper l’Esprit Saint, et si le Pape avait eu la garde levée dans l’Esprit Saint , personne n’aurait pu le tromper. Donc il est à présent acquis que tout cela devait avoir lieu selon la Volonté de Dieu vis-à-vis de la mauvaise volonté des hommes. Et par là, on voit bien que le Pape n’est pas le chef (qui est le Christ seul) mais celui chargé (et c’est lourd) de porter la direction de la foi catholique, fidèle ou infidèle à l’héritage des Apôtres.

    J'aime

    Réponse
    • Souri7,

      Oui je suis tout à fait d’accord avec vous. Je jugeai cette information suffisamment importante pour la diffuser. L’histoire de France doit être connue, car, justement le pape affirmait avoir été trompé par les loges maçonniques.

      Dieu a permis tout cela afin que la vérité éclate par la suite.
      Nous sommes entièrement d’accord.

      Aimé par 1 personne

      Réponse
  2. Léon XIII n’a pas seulement dit à la fin de sa vie :

    « Ils m’ont trompé »
    Il a dit aussi, animé par le dépit :
    « puisque les républicains sont inconvertissables il faut les renverser »

    En fait, Léon XIII est passé de l’angélisme ou de la science fiction en croyant qu’un Républicain n’était pas un républicain en croyant comme tous les autres papes concordataires que tous les Etats maçons nés de la Révolution française tenaient leur pouvoir de Dieu.

    Est-ce que la République et les républicains nous trompent quand ils affirment comme premier dogme que le pouvoir de la République ne vient pas de Dieu mais de la démocratie ?
    Ils ne font que de dire la vérité sauf que derrière la démocratie qui est l’épouvantail, c’est la maçonnerie qui gouverne.
    Alors, la petite histoire de Léon XIII qui nous dit comme ses prédécesseurs et successeurs que les changements de gouvernements après la révolution de 89 ne sont que des choses qui se sont toujours produit depuis la nuit des temps, que l’Eglise a toujours accepté toutes les formes de gouvernements quelqu’ils soient patati patata… et que cela est tout à fait normal d’accepter des événements aussi anodins que ces renversements de dynastie…
    Les papes nous ont ENFUME pour ne pas dire qu’ils nous ont menti d’une manière honteuse. Il n’y a eu aucun débile parmi les papes de la Révolution et donc, c’est eux qui savaient; mieux que quiconque, la réalité des choses.
    Léon XIII savait tout autant que le Père Bailly ce qu’était les gouvernements maçons MAIS, il n’a pas voulu le savoir et il a fait « Comme si » c’était un gouvernement qui tenait son autorité de Dieu. Ce faisant, il nous a livré pieds et mains liés aux grandes loges maçonniques qui avaient quitté les loges pour s’installer dans tous les ministères des Etats maçons.
    Léon XIII et tous les papes concordataires savaient bien mieux que le Père Bailly que la République n’était pas seulement un gouvernement mais « Une Philosophie » ou comme le disait un des ministre de Hollande « une religion » avec un sacrement de mariage et tout le reste.
    Alors quand on voit que certain se pâment devant les belles encycliques de Léon XIII qui condamnent la franc maçonnerie dans les loges, c’est pitié de naïveté.
    La franc maçonnerie condamnée dans ses loges. Certes ! Très bien.
    Vous oublié que Léon XIII leur donne le moyen de gagner la partie. :

    « Prenez le pouvoir politique, quittez vos loges pour vous installer dans vos ministère et nous affirmerons à tous nos fidèles catholiques que votre pouvoir vient de Dieu. Ils seront vos administrés et nous exigerons qu’ils soient parfaitement soumis à vous et peu importe que vous ayez pris à votre compte en pleine propriété le mariage des catholiques peu importe même que vous leur affirmiez que votre pouvoir ne vient pas de Dieu, nous vous assurons que nous leur diront toujours que votre pouvoir vient de Dieu et vous aurez en eux les plus fidèles et les plus soumis de vos administrés. »

    Alors, de grâce, ne croyez plus jamais que Léon XIII a été trompé. Dites qu’il NOUS a trompés. Et lorsqu’il dit « puisque les républicains sont inconvertissables, il faut les renverser » c’est un dépit tout à fait indigne non seulement d’un pape mais même d’un catholique.
    Les républicains, il faut les convertir pour qu’ils ne soient plus vrais républicain mais vrais catholiques et qu’ils aient la haine de cette loge maçonnique fait Etat légitime par des papes qui nous ont trahi en politique.
    Ce sont des papes comme Léon XIII qui, les premiers ont trompés les catholiques en les convainquant qu’ils pouvaient être impunément républicains. Ils l’ont cru et ils sont devenus de vrais républicains. Puisque il est totalement incompatible d’être républicain et catholique, le catholique qui, sur l’ordre du pape, devient républicain est excusé d’avoir agi par obéissance si ce n’est par amour de la vérité.
    Par contre c’est la République contre laquelle Léon XIII n’a jamais eu de dépit ni de reproche et pour laquelle il a eu l’audace et la honte d’affirmer qu’elle venait de Dieu qu’il faut renverser parce qu’elle ne tient son pouvoir que de Satan et elle a au moins la franchise que nos papes n’ont pas eu de ne l’avoir jamais caché.
    Un dernier mot sera pour l’indignation que doit provoquer un tel commentaire :

    « On peut répéter ou crier ce qu’on veut, si l’Esprit Saint a laissé passer une telle inversion, une telle permission, c’est que le mystère d’iniquité est bel et bien nécessaire pour le châtiment, la justice et la confirmation des consciences. »

    On ne fait pas mieux pour anesthésier les cathos pour qu’ils continent ENCORE ET ENCORE d’être républicain.
    « Tout cela a été inspiré donc voulu par l’Esprit Saint, c’est un mystère d’iniquité »
    Quand il nous dit :
    « On peut répéter ou crier ce qu’on veut, si l’Esprit saint a laisser passer une telle inversion » le mec vous dit clairement en bref :
     » SURTOUT, FERMEZ VOTRE GUEULE, C’EST L’ESPRIT SAINT »
    Pour percer le mystère d’iniquité, percer la bêtise et la sombre crétinerie.

    « A la fin, la confusion sera si grande que même les élus s’y perdraient si ces jours n’étaient abrégés mais à cause des élus ces jours seront abrégés »

    C’est donc sous couvert d’inspiration de l’Esprit saint que des perfides aux airs gentils vous donnent le conseil de fermez votre gueule pour rester dans la confusion. Non, les élus ne seront pas perdus parce qu’ils demanderont à Dieu les lumières pour ne pas rester dans la confusion…parce que c’est la vérité qui nous délivre et la confusion qui nous damne. Ce sera cette prière des élus qui les préservera de cette confusion et qui fera qu’ils ne se perdront pas avec l’immense majorité.

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s