Allocution du pape Pie XII à de jeunes filles espagnoles

allocution_du_pape_pie_xii_a_un_groupe_de_jeunes_filles_espagnoles_9_avril_1956

Le Saint-Père montre aux jeunes Espagnoles comment elles peuvent faire de l’apostolat dans leur famille, dans leur milieu social, dans la rue.

Depuis que la femme s’est lancée sans retour dans le monde, une jeune fille, pleine de zèle, peut faire un immense bien partout :

dans le milieu familial, en entraînant petits et grands par sa piété sympathique et contagieuse ;

dans les centres d’enseignement, en défendant ouvertement sa foi et en la pratiquant sans réserve et avec une simplicité attirante ;

dans la vie sociale, en étant le bon levain qui montre toujours le vrai chemin, qui empêche par sa seule présence les égarements, qui sert d’appui aux âmes vacillantes et qui sait même faire l’observation modeste et opportune qui rappelle à l’ordre celui qui en a besoin ;

à son poste de travail, au bureau ou à l’atelier, en se montrant l’employée exemplaire qui s’impose simplement par l’exactitude de son travail et sait donner le ton au milieu ;

dans la rue même, en enseignant par son habillement et son comportement ce que sont la modestie et la pudeur, qui certainement n’ont jamais été en opposition avec la simplicité authentique, la véritable grâce et les bonnes manières.

Et tout cela s’impose aujourd’hui, parce que, demain c’est d’elle, reine d’un foyer, que dépendront principalement la vie exemplaire et chrétienne de la famille et cette terrible source de responsabilité qui s’appelle l’éducation et l’avenir des enfants.

Il leur rappelle qu’il n’y a rien de si beau qu’une jeune fille ou une femme apôtre.

Très chères jeunes filles : il y a peu de choses plus lamentables, plus douloureuses, plus répréhensibles et même plus laides qu’une jeune fille devenue un scandale et une occasion de mal ; mais aussi, il y en a peu de plus admirables, plus réconfortantes, plus louables et même plus belles qu’une jeune fille et une femme devenues des apôtres, des occasions de bien.

Et pour que tout ce que Nous venons de vous dire soit chez vous une réalité, rappelez-vous que tout doit résulter d’un esprit sain et vigoureux, constamment alimenté par la prière, par la pratique des sacrements et par l’esprit de mortification chrétienne qu’ils vous inculquent sans cesse ; rappelez-vous que vous illuminerez dans la mesure où vous porterez en vous la lumière ; que vous communiquerez la ferveur dans la mesure où vous serez ferventes ; et que vous pourrez purifier tout votre entourage dans la mesure où vous serez chastes et pures.

Enfin, vous êtes des dirigeantes et, par conséquent, on peut et l’on doit vous demander davantage. Que cette jeunesse, qui est entre vos mains, grandisse surtout dans un souci de vie intérieure et d’efficacité apostolique.

C’est là le message que vous devez apporter à vos sœurs de toutes les organisations de jeunesse : un message d’élévation continue, qui ne connaisse point de limites, jusqu’à arriver, autant que possible, à ce très haut idéal que vos règlements posent continuellement devant vos yeux.

Comme gage de succès pour vos entreprises apostoliques et comme nouvelle manifestation de Notre gratitude paternelle, Nous vous bénissons de tout cœur, vous-mêmes, toute votre association, ainsi que toute l’Action catholique et toute la très chère Espagne.

Source : http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/pt/cvc.htm

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2016/05/25/allocution-du-pape-pie-xii-a-de-jeunes-filles-espagnoles/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s