L’inéluctable guerre à venir

l_ineluctable_guerre_a_venir_enlevement_des_sabines

Pourquoi est-ce que la guerre serait-elle inéluctable ? Beaucoup de nos contemporains, aveuglés par le confort, l’athéisme, les illusions de toutes sortes, s’aperçoivent d’un dysfonctionnement mais ne parviennent pas à mettre le doigt sur le véritable problème.

La guerre est, avant-tout, spirituelle même si elle est nécessairement politique puisque matérielle, c’est-à-dire humaine.

Un pouvoir de plus en plus immoral tente de renverser l’ordre établi depuis vingt siècles. Or, l’immoralité découle de la rébellion contre les commandements de Jésus-Christ, même, et surtout, si les innombrables athées refusent ce constat. Or, il est aisé de vérifier cette vérité en les entendant vociférer contre la divinité du Fils de l’Homme. Les fils de Satan ne supportent pas la pureté de Notre Seigneur et collaborent étroitement au renversement complet du christianisme. Il se peut qu’ils n’en aient pas conscience mais les faits sont là, devant nous.

La civilisation contemporaine ne reconnaît plus les notions du bien et du mal afin d’imposer une liberté fondamentalement immorale. Ceci est possible en exacerbant l’orgueil, l’égoïsme et le vice, en général.

Ce mécanisme rationnel pousse les individus dans leur retranchement en les forçant à se méfier de « l’autre » et de « ses idées ». La charité est ainsi éjectée de la civilisation. On ne se préoccupe plus de l’individu souffrant mais on vaque à ses propres occupations. Ainsi, par exemple, la coupe de football devient l’ultime priorité tandis que le monde s’écroule par pans entiers.

Ce mécanisme de renversement des valeurs chrétiennes, dans leur ensemble, rend la tentation, dans son essence, nécessaire à l’enrichissement de ceux qui dirigent la société de consommation. Sans péché, il n’y a pas de commerce. C’est pourquoi, par un long effondrement de valeurs chevaleresques, l’usure a fini par s’imposer à travers les prêts bancaires.

L’individu lambda, non averti, ne sait pas que la tentation est dangereuse pour l’âme. Le démon infeste subtilement une foule qui devient, à cause du recul du sacerdoce et des dogmes catholiques, de plus en plus violente. Le crime est encouragé. Cela saute immédiatement aux yeux. La pédophilie n’est plus condamnée. Le viol devient banal. La justice est de plus en plus souple envers les actes immoraux mais de plus en plus dure contre les faits politiques et religieux si ceux-ci sont catholiques. La morale recule face aux innombrables péchés. L’effondrement de la civilisation est proche mais les loisirs et la consommation forment un rempart illusoire en empêchant le consommateur d’observer ce phénomène élémentaire.

La guerre est inéluctable puisqu’il n’y a plus de charité. Les individus se retranchent dans leurs avis irréfléchis. Les mécanismes d’autodéfense deviennent automatiques. On se concentre sur soi et sur ses tâches. On ne réfléchit plus de manière rationnelle. On rejette d’emblée les enseignements divins, authentiques, fiables, éprouvés depuis de nombreux siècles. C’est par ce mécanisme pervers que l’autre devient l’ennemi à éliminer.

Le cinéma américain et autres séries contribuent largement à accélérer ce schéma de pensée avec des films vulgaires et guerriers qui encouragent le meurtre et la haine gratuite.

Les âmes légères peuvent se retrouver propulsées dans un schéma diabolique s’en en avoir totalement conscience puisque le relativisme excuse un fait, même mauvais, si celui-ci se déroule dans un cadre particulier. Ainsi, on enferme un événement dans un schéma d’analyse individualisé qui permet de transformer sa réalité en chimère bénigne, même si le fait dépasse l’entendement. C’est par ce mécanisme pervers que le meurtrier devient excusable à cause de son enfance malheureuse et tourmentée et que le braqueur se transforme en un homme accablé de tous les malheurs.

Par de tels mécanismes on transforme un acte mauvais en un fait excusable tandis que le chrétien catholique qui recherche la vérité dans la Bible et la beauté de la foi devient un fondamentaliste à éliminer dès lors qu’il parvient à contempler l’amour divin.

La recherche de la vertu et de la beauté devient un crime dans une civilisation décadente et pervertie. Cette réalité est soigneusement noyée au milieu d’un flot d’informations provenant du Big Data afin d’empêcher les chercheurs de vérité de la trouver.

Dans une telle civilisation, où la charité est bannie, la vertu condamnée, la recherche de morale sanctionnée, le crime le plus épouvantable est excusé mille fois, comme gracié, tandis que le juste est pendu haut et court pour sa soif de justice sociale, sa foi en Dieu et son amour pour l’histoire de France.

La guerre spirituelle contre Jésus-Christ devient de plus en plus apparente. Ceux qui tiennent les manettes du pouvoir souhaitent imposer un ordre technologique débarrassé de l’humanité et de ses tares plutôt que de chercher à pardonner ses erreurs et à la faire évoluer vers la pureté du cœur et de l’âme. Dans une telle civilisation, le simple fait d’exister devient un odieux crime de lèse-majesté pour le milliardaire qui souhaite jouir des richesses dans une ville high-tech et fortement dépeuplée.

On massacre les fœtus et on encourage le crime afin d’engendrer des guerres qui devront être stoppées par l’homme de la perdition. Celui qui parviendra à la tête du pouvoir politique se transformera en dictateur homicide pour imposer le règne de la bête dans toute son horreur.

Tout l’enjeu du monde tient dans deux notions essentielles : le bien (Jésus-Christ) et le mal (Satan). Tout le reste est illusoire. Que celui qui a des oreilles entende. Les autres auront été prévenus. Dieu bénisse la Nouvelle France.

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2016/07/06/l-ineluctable-guerre-a-venir/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s