Explication de la modeste origine des douze apôtres

explication_modeste_origine_des_douze_apotres_eglise_jesus_christ_confondre_puissants

Publicités

Alerte d’Europol : l’État Islamique va attaquer l’Europe

alerte_du_chef_d_europol_etat_islamique_envoie_jihadistes_attaquer_europe

L’information qui suit, provenant du Evening Standard, est suffisamment grave, préoccupante et sérieuse pour être traduite en français. Il s’agit d’une alerte du chef d’Europol.

La Grande-Bretagne a mis en garde aujourd’hui quant à une menace croissante des combattants de l’État islamique envoyés « en mission » de la Syrie.

L’alerte est venue par le haut responsable de l’application des lois de l’UE qui a révélé qu’un nombre croissant de djihadistes utilisent des faux documents pour se faufiler en Europe.

Le directeur d’Europol Rob Wainwright dit que l’État Islamique avait pris une « décision stratégique » pour envoyer ses fanatiques afin d’attaquer le continent dans une tentative de détourner l’attention des défaites du champ de bataille en son cœur.

Il a également souligné le commerce des armes sur le « Dark Net », en disant qu’il était une « grande partie du défi pour la sécurité » qui fait maintenant face à l’Europe. M. Wainwright a dit que certains extrémistes de l’État Islamique utilisaient des faux passeports syriens dans le but d’arriver inaperçus – avec un nombre faible mais croissant se définissant en tant que réfugiés.

D’autres exploitaient la production « à l’échelle industrielle » de faux documents par des réseaux criminels pour obtenir des passeports de l’UE et de se déplacer librement sur le continent.

M. Wainwright dit que l’Europe a également à faire face au retour de milliers d’autres extrémistes qui sont de plus en plus dispersés en Syrie suite à une « longue, longue lutte » qui leur pose un « problème qui devient donc très onéreux » et ce depuis des années.

Les mises en garde, dans une interview au QG d’Europol à La Haye, est venu dire la même chose que M. Wainwright :

Ils ont dit qu’une nouvelle escorte de 200 agents antiterroristes doit être déployée sur les îles grecques dans les semaines pour repérer les extrémistes qui cherchent à entrer en Europe.

Ils ont prédit que l’on doit s’attendre à des attaques « spectaculaires » du genre de celles de Paris, en disant qu’il y a plus de 50 enquêtes antiterroristes en cours en Europe.

Ils ont averti que les extrémistes tentent de radicaliser les migrants dans les centres d’accueil des réfugiés en Grèce et dans les Balkans.

Ils ont révélé que des « centaines » d’hommes appartenant à des opérations de maintien de l’ordre tentent d’arrêter les armes à feu illégales déplacées en Grande-Bretagne et dans d’autres pays de l’UE.

Ses commentaires viennent au milieu des rapports publiés par le journal italien La Stampa que de faux passeports destinés à être utilisés par les extrémistes IS ont été trouvés par le personnel de maintien de l’ordre dans les camps de réfugiés en Grèce.

Cela accroît les préoccupations par la menace terroriste contre la Grande-Bretagne et qui suit un avertissement récent émis par le commissaire Met Sir Bernard Hogan-Howe et qu’il n’est plus une question de « quand, ni si » la Grande-Bretagne souffrira d’autres atrocités terroristes.

Dans son interview aujourd’hui, M. Wainwright a averti que cette menace en retour des combattants étrangers a augmenté.

Il a dit :

« Il y a beaucoup de pression sur ISIS maintenant. Je soupçonne que le moral pourrait être repérable et un certain nombre de combattants de leur propre gré voudront revenir. Depuis plusieurs années, nous devrons faire face à la réinsertion de milliers d’Européens qui vont revenir après avoir été exposé à un environnement fortement radicalisé.

Cela va être une longue, longue lutte pour nous de traiter avec les cas concernés et comment nous pouvons les récupérer dans la société, en plus de trier ceux qui présentent la plus grande menace pour la sécurité.

Compte tenu de leur nombre, qui est un défi de sécurité onéreux, les autorités devront faire face. Certains combattants seront renvoyés par ISIS afin de se livrer à une activité terroriste. Nous avons, dans la dernière année et demie, vu une décision stratégique qui est d’appliquer la terreur et mener des attaques spectaculaires du type que nous avons vu en France et à Bruxelles. Il y aura d’autres tentatives de ce genre.

Si elles ont de moins en moins de succès militaire en Syrie, alors, la capacité de mener des attaques spectaculaires en Europe est une autre façon de soutenir le moral des leurs combattants et démontre qu’ils peuvent être encore être couronnés de succès. C’est une voie stratégique qu’ils tentent de prendre.

Sur les défis de sécurité auxquels nous sommes confrontés, nous aurons une lutte à long terme pour réintégrer les combattants de retour, dont certains auront été renvoyés en mission.

Les autres sont plus nombreux, ils n’ont jamais été en Syrie, mais sont encore capables d’être radicalisés pour mener des attaques. »

Sur l’utilisation des voies de migration, M. Wainwright a dit qu’il était « surpris » que l’État Islamique n’ait pas exploité la crise des réfugiés plus largement jusqu’à présent, mais a averti que le nombre de combattants étrangers entrant en Europe avec de faux documents est croissant.

« Nous avons eu des cas, et ils continuent d’être identifiés, des tentatives clandestines au retour – faux passeports, fausses identités, généralement un passeport syrien, pour entrer en Europe, parfois par la voie migratoire (réfugiés).

Certains cas impliquent l’utilisation d’une fausse identité syrienne afin de demander l’asile à leur arrivée en Grèce – puis sont aidés par un complice pour les voyages ultérieurs vers d’autres pays européens.

Dans certains cas, une autre identité est prise, cette fois avec un passeport de l’UE pour voyager dans la zone de libre circulation Schengen. Nous continuons à voir de plus en plus de cas. »

M. Wainwright a déclaré que, pour réduire le danger, Europol déploierait des agents de contre-terrorisme pour aider les gardes-frontières repérant les extrémistes potentiels. Le système serait calqué sur les techniques de l’application des lois britanniques à Heathrow.

Il a dit :

« Les officiers seront, lors de la rotation, déployés sur les îles grecques, peut-être l’Italie. Il y aura une deuxième ligne de défense. Nous espérons déployer certains dans les camps où les réfugiés, les demandeurs d’asile, sont détenus.

Nous sommes préoccupés par les rapports de ces types de centres d’accueil qui sont là pour des activités de radicalisation. »

Au moins deux de ceux qui sont derrière les attentats de Paris en novembre dernier sont connus pour avoir réintégré l’Europe de la Syrie via la Grèce en utilisant de faux passeports syriens.

M. Wainwright a déclaré Europol, qui coordonne l’échange de renseignements entre les membres de l’UE, essaye également d’identifier et de traduire en justice les échanges d’armes illégales et de faux documents.

Il a ajouté :

« La pègre fournit des quantités industrielles de faux documents – principalement pour les personnes vouées à la contrebande, mais certains que nous connaissons sont dirigés vers les réseaux terroristes. Nous avons aussi des dizaines de milliers de suspects impliqués dans le commerce des armes à feu illégales.

Un monde criminel de grande échelle fournit des armes à feu illégales principalement pour des contacts criminels, une proportion faible mais significative est destinée à être utilisés par des terroristes.

Leur fourniture est liée à l’ex-Yougoslavie et une petite partie vient de l’Amérique.

Aussi, une grande partie du trafic est géré, organisé, acheté, vendu et échangé en ligne – en particulier via le « Dark Net ».

La capacité de la police à identifier à la fois l’acheteur et le vendeur est très faible.

Il y a des sites commerciaux à grande échelle pour les armes à feu illégales – comme pour les médicaments – sur le « Dark Net », qui rentre en compte d’une manière importante. »

Sur l’impact du Brexit, M. Wainwright a déclaré que l’application de la loi britannique bénéficierait depuis la conservation du mandat d’arrêt européen et l’accès au système d’information Schengen.

Dans ce système, les données sont partagées à l’échelle européenne sur des personnes ou des objets avec les connexions suspectes de la criminalité.

M. Wainwright a déclaré un accord sans précédent serait nécessaire pour obtenir cela, mais il était « optimiste » que Theresa May pourrait obtenir un résultat positif.

Source : http://www.standard.co.uk/news/world/revealed-isis-sends-new-waves-of-jihadis-to-attack-europe-a3330336.html

Article lié : http://www.algeriepatriotique.com/fr/article/le-directeur-d%E2%80%99europol-%C2%ABdaech-s%E2%80%99appr%C3%AAte-%C3%A0-envahir-l%E2%80%99europe%C2%BB

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2016/08/31/alerte-d-europol-etat-islamique-attaque-europe/

Traduit par Louis Fe et remis en forme par Étienne de Calade pour La France Chrétienne