La sagesse du vieux Tobie

la_sagesse_du_vieux_tobie_ancien_testament

L’Ancien Testament annonce sublimement la venue de Jésus-Christ à travers de saints personnages. Le vieux Tobie en fait partie.

« Le vieux Tobie – Conseils à son fils » extrait de « les principaux faits de l’histoire sainte » de l’abbé L. Bataille. Page 115 à 117

« Cependant Dieu conserva encore des adorateurs fidèles, parmi les malheureux Israélites que le roi de Ninive avait emmenés en captivité. Tel fut le vertueux Tobie. Dès sa jeunesse, il avait évité toute relation avec les impies, et il observait religieusement la loi de Moïse. Ses vertus lui donnèrent du crédit auprès de Salmanasar et il en usa fréquemment pour soutenir, consoler et soulager l’infortune de ses frères captifs. Sa femme se nommait Anna et il avait un fils qui s’appelait aussi Tobie.

Dieu soumit la vertu de son serviteur à une rude épreuve, afin qu’il devînt, comme Job, un exemple mémorable de patience. Un soir après avoir, selon sa coutume, donné la sépulture aux morts, il s’était couché à la porte de sa demeure. Or, il n’avait pas remarqué, au-dessus de sa tête, un nid d’hirondelles suspendu à la muraille. Le sommeil n’avait pas encore fermé ses paupières, lorsqu’il sentit tout à coup une ordure brûlante tomber sur ses yeux. Une taie blanche ne tarda pas à se développer et Tobie devint aveugle. Cependant aucune plainte ne s’échappa de ses lèvres, et sa vertu ne se démentit point un seul instant.

Accablé d’affliction, Tobie crut qu’il allait bientôt mourir. Il appela donc son fils et lui adressa ses derniers conseils :

« Mon fils, lui dit-il, écoute et recueille dans ton cœur, les suprêmes recommandations de ton père.
1. Lorsque Dieu aura repris mon âme, aie soin de la sépulture de mon corps.
2. Honore ta mère tous les jours de ta vie, et n’oublie jamais tout ce qu’elle a souffert pour toi ; et quand elle aura terminé sa carrière, ensevelis-la près de moi.
3. Pense à Dieu chaque jour, garde ses commandements et fuis le péché.
4. Fais l’aumône, car l’aumône délivre des péchés et de la mort éternelle ; si tu as beaucoup, donne beaucoup ; si tu as peu, donne peu, mais de bon cœur.
5. Garde ton corps de toute impureté, et préserve ton âme du poison de l’orgueil, car c’est par l’orgueil que tous les maux ont commencé.
6. Paie exactement le salaire de l’ouvrier et ne fais pas aux autres ce qui te déplairait à toi-même.
7. Sois prudent dans tes discours ; fuis le commerce de l’impie, évite les excès de table et recherche les conseils de l’homme sage.
8. En tous temps, bénis le Seigneur ; demande-lui, par tes prières, de diriger tes pas et de bénir tes entreprises. Ne crains rien, mon fils. Il est vrai que nous sommes pauvres, mais nous serons riches un jour, si nous persistons dans la pratique des vertus que Dieu commande. »

Réflexions. Quels beaux et sages conseils que ceux que nous venons de lire ! Tâchons de les bien comprendre. Au fond, c’est une petite explication pratique des dix commandements de Dieu ; et ils reviennent à ceci : Aimons Dieu de tout notre cœur et le prochain comme nous-mêmes. Comme le jeune Tobie, écoutons aussi avec attention et reconnaissance les bons conseils que nous donnent nos parents ; recevons-les, non seulement dans nos oreilles, mais encore dans notre cœur ; appliquons-nous à les mettre en pratique : nous trouverons par là longue vie, paix et bonheur. »

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2016/08/23/la-sagesse-du-vieux-tobie/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s