Axe de réflexion : l’art dans la Nouvelle France

L’art tient toujours une place importante dans n’importe quelle civilisation. Dès 1968, suite à la révolution américaine anti-chrétienne, l’art fut dévoyé. Là où l’on voyait autrefois de sublimes vitraux, peints avec un amour talentueux pour Jésus-Christ, on trouve, désormais, des brouillons, des dessins chaotiques. L’art contemporain fait également partie de ce dévoiement : de banals objets sont censés symboliser, par la subversion, des événements ou des choses. Au fil des décennies, l’art s’assombrit pour plonger, à partir des années 2000, dans les délires scatophiles et autres dépravations, marqueurs d’un déclin civilisationnel majeur. La caricature et la raillerie voltairienne, ces arts vulgaires, ont remplacé la brillante critique talentueuse. Le cinéma joue également un rôle dans cette course à l’effondrement : des films de plus en plus violents se sont substitués à l’art cinématographique, une nouvelle reprise effaçant de la mémoire un film du même nom plus ancien et plus conforme à la morale. La technique du recouvrement permet d’effacer de la conscience des individus l’héritage du passé afin de les pervertir. Du talent chrétien millénaire, il ne reste, aujourd’hui, pratiquement plus rien. Autrefois, on savait édifier de magnifiques cathédrales, peindre d’une main de maître de sublimes tableaux, tailler dans la pierre des chefs-d’œuvres indestructibles, rédiger des poèmes majeurs, ciseler finement le métal, créer de splendides vitraux à partir de verres colorés. L’homme contemporain semble happé par un torrent dévastateur qui lui ôte toute capacité de réflexion afin de faire de lui un être bestial ou un esclave. Sans plus attendre, réfléchissons par des questions/réponses sur la place de l’art dans la Nouvelle France.

Questions générales

Quel est le rôle de l’art dans une civilisation ?
L’art sert à édifier les âmes, à valider les théories religieuses. L’art chrétien, notamment, demande un amour indéfectible pour Jésus-Christ. L’élévation de l’âme permet à l’artiste de s’exprimer de différentes manières et l’amour pour Dieu en est le moteur principal. Toutes les religions poussent leurs artistes à s’exprimer selon leurs us et coutumes, l’art chrétien étant celui qui élève le plus l’âme. Il faut reconnaître à l’Islam des premiers siècles une pureté dans la construction de ses bâtiments religieux : l’Andalousie en est la preuve vivante. Le Bouddhisme et l’Hindouisme possèdent également leurs œuvres d’art et leurs magnifiques bâtiments. Le but de ce texte n’est pas de faire l’apologie des religions non chrétiennes mais de faire savoir que l’athéisme est la doctrine la plus corruptrice puisqu’elle laisse libre cours à toutes les déviances de l’esprit humain. L’horreur recouvre la beauté, la laideur remplace la splendeur, le désespoir renverse l’espérance, l’absurdité dévaste la grandeur de l’âme : l’athéisme est un boulevard de terre brûlée qui ouvre les portes de l’enfer.

Comment expliquer cet engouement pour la subversion ?
Les médias poussent les individus à rester focalisés sur tout ce qui est futile. La société de consommation réduit l’humain à la passivité, à l’oisiveté spirituelle et intellectuelle. L’homme devient comparable à un insecte dans une cuisine de restaurant : tout lui semble inatteignable, inintelligible. Il ne lui reste plus qu’à attendre la mort. Les médias et les jeux lui permettent de patienter dans cette lugubre antichambre. Son esprit se borne à la satisfaction de ses besoins immédiats. La plupart des consommateurs n’ont pas la faculté de se pencher sur le futur ou de méditer aux moyens de sauver notre nation. Ce sont bien souvent des prisonniers ou des esclaves serviles à cause du noircissement de leur conscience.

Comment faire pour réveiller les esprits ?
Hélas, nous ne pouvons rien faire. Il faut attendre que la civilisation s’écroule comme un fragile château de cartes. L’homme choisit, la plupart du temps, la facilité au lieu de se concentrer sur les choses importantes. Il refuse trop souvent de se remettre en cause à l’inverse de nos ancêtres chrétiens. Lorsque le confort n’existera plus et que la guerre aura rongé les ruines de cette civilisation, le Christianisme viendra recouvrir toute religion qui cherchera à enténébrer l’être humain. L’homme saura se souvenir de Dieu lorsqu’il aura atteint le fond : il sera alors subjugué par la beauté et continuera l’histoire là où elle s’était arrêtée au moment de la révolution française.

Pourquoi est-ce que l’art est si dévoyé ?
Les artistes contemporains ne cherchent plus à mettre en valeur la Gloire de Dieu. À l’inverse, ils recherchent leur profit immédiat. Ils cherchent l’originalité qui leur donnera la vaine gloire. L’art du XXIe siècle est, en grande partie, laid et futile. Essayez de trouver une œuvre d’art qui soit belle et qui élève l’âme. C’est pratiquement une utopie. Vous trouverez, par exemple, des chanteurs ou des artistes qui tentent de vendre leur voix ou leur talent dans des émissions télévisées. Mais il n’y a là-dedans aucune volonté d’élévation de l’âme. La futilité reste l’objet principal de ce genre de divertissement.

Pourquoi n’y a-t-il pas de prise de conscience générale ?
Le système en place freine toute tentative d’émancipation de l’individu. Il trouve toujours une idée pour attirer un certain nombre de consommateurs. Des calculs statistiques permettent de cerner le pourcentage de consommateurs potentiellement attirés par un nouveau projet. Par exemple, le puçage des clients d’une boîte de nuit attirera 2 % de la population, l’ouverture d’un nouveau parc d’attraction en attirera 7 %, un objet à la mode engendrera des ventes de l’ordre de 30 %, etc… Rien n’est laissé au hasard avec le Big Data et les groupes de réflexions.

Quel était le rôle de l’art chrétien dans le passé ?
L’art chrétien a joué un rôle majeur. Des peintres talentueux, des sculpteurs, des graveurs, des verriers, des tresseurs, des chanteurs de cantique ou d’opéra, des écrivains, des poètes et des saints ont jalonné les siècles passés. Leurs œuvres édifiaient les populations et permettaient d’extirper du péché, pendant un temps au moins, leurs contemplateurs. Une véritable œuvre d’art sert à engendrer une remise en cause personnelle, une élévation de l’âme rapide, une admiration, non pas pour l’artiste, mais pour Dieu. Toute œuvre qui est effectuée pour la Gloire de Dieu est sincère parce que désintéressée. Regardez les magnifiques détails des sculptures des autels, contemplez la splendeur des vitraux, leurs couleurs, leurs formes, leurs traits si fins. Admirez la grandeur des cathédrales et leur magnificence. Imaginez des ouvriers contemporains qui devraient construire ces chefs-d’œuvre : c’est chose quasiment impossible car la notion de dévouement n’existe pratiquement plus. Un artiste chrétien prouve son amour pour Dieu, et donc pour l’humanité, par la beauté de son œuvre. Une œuvre qui permettrait, ne serait-ce qu’à une seule personne, de se convertir a la beauté du Christianisme a réussi ce pour quoi elle est faite : le Salut de l’âme.

Questions pragmatiques

Comment engendrer des générations d’artistes chrétiens ?
Lorsque la France sera au plus bas, il faudra rappeler la beauté de notre passé et évangéliser les foules à l’aide d’un gouvernement très-chrétien. Des générations renouvelées d’artistes apprendront l’art chrétien avant d’enseigner à leur tour, aux générations suivantes, leur art si précieux. Cela demandera un immense travail de fond, un dévouement sans faille, une recherche de talents parmi la population, une lecture honnête du passé. Tout cela est possible à des gens de bonne volonté avec l’aide d’un gouvernement très-chrétien et, bien sûr, de Dieu qui est la cause première de toute chose.

Comment redécouvrir l’art chrétien ?
Il faudra se pencher sur les œuvres du passé afin d’en appréhender les techniques et les redécouvrir. L’amour pour Dieu permettra de faire le reste : l’homme devra se souvenir de ce qui a fait la gloire de la France. Toutes les doctrines malveillantes seront décortiquées avant d’être détruites puisqu’il est indispensable d’en comprendre le danger pour ne pas recommencer les mêmes erreurs. La population devra être formée à la détection des hérésies réductrices du bien. Les artistes pourront alors se concentrer, sans se tromper, sur un art dépouillé de ses erreurs passées.

Comment empêcher l’hérésie d’altérer de nouveau l’art chrétien ?
Un enseignement du Christianisme et de sa beauté permettra de faire prendre conscience des erreurs qui l’encerclent. L’hérésie agit comme un mauvais virus sur le cerveau humain : elle détériore sa capacité de compréhension et de contemplation du vrai, du bien et du beau, par la faute du péché originel. Satan est un esprit infernal qui détériore l’œuvre de Dieu pour s’y substituer. Il faudra faire prendre conscience de tout cela aux hommes de la Nouvelle France grâce à un véritable travail de fond. Un recrutement d’hommes de bonne volonté, chargés d’édifier la population, sera certainement indispensable. Il faudra les former à de nombreuses techniques dans la lignée de l’œuvre de saint Vincent de Paul afin d’en faire des missionnaires du Christ.

Comment seront rémunérés les artistes chrétiens ?
Dans la Nouvelle France, il faudra probablement partir sur la base du troc. La production de belles œuvres d’art engendrera un retour de denrées ou de services. La question de l’argent devra être soigneusement étudiée afin de savoir s’il faut produire une nouvelle monnaie ou y mettre un terme. Dans tous les cas, l’usure sera prohibée afin d’empêcher l’avidité de refaire surface. S’il doit y avoir une monnaie, celle-ci sera soumise à l’économie réelle comme au temps des rois. Il faut que sa valeur soit fixée le plus équitablement possible. Un ministre (un homme au service de Dieu et du peuple), entouré d’un cercle de chrétiens compétents, sera chargé de travailler sur cette question.

Stéphane, 31 mai 2017
Blog la France Chrétienne

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2017/06/20/axe-de-reflexion-l-art-dans-la-nouvelle-france/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s