Axe de réflexion : l’enfance dans la Nouvelle France

L’enfance est le moment privilégié de la vie. Le rôle d’une nation chrétienne est de protéger les enfants de la perversité de certains adultes. Ces petits êtres sont à l’image de l’enfant Jésus : il faut voir en eux la pureté, la candeur, la félicité et la grâce. Une civilisation qui méprise l’enfant est tyrannique et mortifère. Un enfant est fragile et précieux, c’est pourquoi il faut veiller à sa bonne éducation, à son intégrité physique, intellectuelle et spirituelle. Toutefois, il ne doit pas devenir l’enfant roi, c’est-à-dire celui qui n’a que des droits puisque cela reviendrait à le pervertir en lui insufflant subtilement de l’orgueil : dès lors, tout lui serait dû, surtout à l’âge adulte. Pour éviter ce genre de situation, il est nécessaire de rétablir les devoirs de l’enfant envers Dieu, envers ses parents et envers la civilisation. Donner de saines responsabilités à l’enfant, c’est lui offrir un avenir plein d’espérance.

Questions générales

Quelles sont les conséquences d’une éducation qui privilégie le concept de l’enfant-roi ?
L’enfant qui n’a connu que le confort en pensant être le centre du monde se transforme en tyran à l’âge adulte : ses droits lui semblent acquis d’emblée, tout lui est dû et il se considère comme un maître en territoire conquis. Sa conception du monde lui semble excellente et il tente de l’imposer aux autres. Cependant, lorsque des millions d’adultes agissent de la sorte, le trouble s’installe dans les esprits puisqu’il n’y a aucune entente, chacun affirmant que son échelle de valeur est la bonne. Une civilisation honnête enseigne l’exemple à suivre grâce à une formation chrétienne sérieuse et une diffusion globale de ces informations : l’Évangile est réellement le seul chemin à suivre. Jésus-Christ n’a-t-il pas dit : « je suis le chemin, la vérité et la vie » ?

Pourquoi est-ce qu’une nation chrétienne doit-elle imposer ses valeurs ?
L’égoïsme doctrinal, favorisé par le concept de l’enfant-roi, engendre de la mésentente. En ce XXIe siècle, les gens ne se parlent plus : l’État républicain est en pleine décadence morale. Ceci entraîne alors une méfiance générale et un repli sur soi. Saint Vincent de Paul enseignait que les valeurs chrétiennes contribuaient à la réunification de la population puisqu’une douce charité entraîne une sincère cohésion. Le message de Jésus-Christ est clair : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé ».

Quelles sont les conséquences de cet amour ?
L’amour du prochain implique l’acceptation de son échelle de valeur. Or, si celle-ci est pervertie, l’amour se désagrège pour se transformer en conflit. La charité chrétienne découle de l’acceptation nationale des commandements de Jésus-Christ. Une nation qui souhaite obtenir la cohésion et la paix intérieure doit promouvoir le Sacré-Cœur de Jésus. Ses habitants se réunissent alors sous une même bannière. Telles sont les conséquences du véritable amour.

Qu’entraîne la diffusion de multiples doctrines au sein d’une nation ?
Ces multiples doctrines engendrent le communautarisme et l’accroissement des tensions. Une telle nation devient alors le terreau de la guerre civile puisque les différentes communautés chercheront un jour où l’autre à s’emparer du pouvoir politique. C’est ce qui est arrivé en Yougoslavie et au Moyen-Orient, par exemple. Jésus-Christ n’a-t-il pas dit : « L’homme bon sort le bien du trésor de bonté de son cœur ; et de sa malice, l’homme mauvais sort le mal ; car sa bouche parle du trop-plein du cœur. »

Que deviennent les enfants dans une telle nation ?
Ils sont laissés pour compte, abandonnés à leur propre sort. Par conséquent, ils cultivent des valeurs qui les blessent profondément. Tous tentent de rechercher le bonheur par leur propre voie. Or, en-dehors de l’Évangile il n’existe nul salut. L’enfant qui se fait son propre avis sur le monde risque de se tromper gravement et de commettre des erreurs irréparables pour lui et les autres. Nous pouvons constater que l’enfance n’est pas une période heureuse en France : les adultes eux-mêmes étant incapables de s’entendre, les enfants suivent la même voie de perdition. Jésus-Christ n’a-t-il pas dit : « Un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous les deux dans une fosse ? »

Le rôle de l’esprit est donc majeur chez l’homme ?
Forcément. Un homme qui nourrit son esprit avec des idées impures et des pensées mauvaises s’identifie progressivement à ces mêmes idées, tandis que l’homme qui recherche Jésus-Christ finit par s’identifier au vrai, au bien et au beau. Jésus-Christ n’a-t-il pas dit : « En effet, il n’y a pas de bon arbre qui donne de mauvais fruits, ni non plus de mauvais arbre qui donne de bons fruits ; car chaque arbre se reconnaît à son propre fruit. On ne cueille pas des figues sur les épines ; on ne ramasse pas de raisin sur les ronces. »

Questions pragmatiques

Comment protéger l’enfant dans la Nouvelle France ?
Le gouvernement très-chrétien appliquera la méthode de la simplicité : rétablir les devoirs de l’enfant envers Dieu, ses parents et la civilisation. Enseigner la vertu et expliquer les dangers du péché. Les enfants de cette époque intégreront les saintes leçons qui leur seront enseignées. L’ordre sera rétabli dans les classes scolaires et plus généralement de partout où se trouveront des enfants. Ils serviront d’exemples selon la méthode de saint Vincent de Paul. On parviendra à édifier les adultes réticents grâce à un effet de surprise : un enfant qui est plus sage que son aîné contribue forcément à élever le niveau de son entourage.

Quel sera le rôle de l’enfant ?
Les enfants de la Nouvelle France seront responsabilisés et mis en valeur. Ils pourront exercer des rôles plus ou moins importants au sein de la nation, selon leurs capacités naturelles. L’éducation chrétienne contribuera à les rendre de plus en plus responsables afin de rétablir l’ordre et la paix. L’enfance est le socle d’une civilisation. Imaginez un adulte ayant à faire à un enfant qui soit capable de surveiller une classe, enseigner une matière, tenir une bibliothèque, édifier les adultes ? Comment réagirait-il ? Maman Marguerite, la douce mère de saint Jean Bosco, a responsabilisé ses trois fils afin d’en faire de parfaits chrétiens.

Quelles seront les moyens pour parvenir à la responsabilisation des enfants ?
La douceur sévère est certainement la clé du succès. Rester calme face à l’enfant, ne rien lui céder sans toutefois le violenter, lui parler de manière à lui faire prendre conscience de ses devoirs, l’édifier par de saints exemples, lui raconter de belles choses et les lui expliquer. Les adultes chargés d’entourer les enfants seront recrutés et formés pour être capables de leur enseigner la vertu et le savoir-être. Ce sera là un des enjeux du gouvernement de la Nouvelle France.

Stéphane, 5 juin 2017
Blog la France Chrétienne

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2017/08/axe_de_reflexion_l_enfance_dans_la_nouvelle_france.pdf

Publicités

3 réflexions sur “Axe de réflexion : l’enfance dans la Nouvelle France

  1. oui voyez vous , il faut rétablir la prière à table , le respect envers les adultes. Que les adultes rétablissent la prière partout même en entreprise. Je voudrais réagir comment peut-t’on laisser des filles de 8 ans au concert d’ariana grande ? Celle-ci à carrément fustiger la religion et jésus voire même blasphémer. Elle dit être hantée par des démons. Ce revendique illuminatti. Nos jeunes enfants dès le plus jeune âge idolâtre des stars sataniques prônant la décadence , la rébellion , et que l’on veuille où non le sexe bestiale et même voire des penchants vers la pornographie et des attitudes de mauvaises vertus. Elle programme nos jeunes enfants à la rébellion envers leurs parents dès l’adolescence. On ne prie plus avant le repas , les jeunes sont obnubilés par leurs smartphone et réseaux sociaux avec leurs duck face et pute attitude … où va le monde prions pour les enfants et les adultes.

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s