Les pensées de Pascal : IV. marques de la véritable religion. VII et X.

Voici la suite de ces quelques articles consacrés aux pensées de Pascal.

2e extrait : « seconde Partie. Article IV. Les marques de la véritable religion. VIIe et Xe pensées. »

« Il y aurait trop d’obscurité si la vérité n’avait pas des marques visibles. C’en est une admirable, qu’elle se soit toujours conservée dans une Église et une assemblée visible. Il y aurait trop de clarté, s’il n’y avait qu’un sentiment dans cette Église : mais pour reconnaître quel est le vrai, il n’y a qu’à voir quel est celui qui y a toujours été ; car il est certain que le vrai y a toujours été, et qu’aucun faux n’y a toujours été.

Ainsi le Messie a toujours été cru. La tradition d’Adam était encore nouvelle en Noé et en Moïse. Les prophètes l’ont prédit depuis, en prédisant toujours d’autres choses dont les événements, qui arrivaient de temps en temps à la vue des hommes, marquaient la vérité de leur mission, et par conséquent celle de leurs promesses touchant le Messie.

Ils ont tous dit que la loi qu’ils avaient n’était qu’en attendant celle du Messie ; que jusque-là elle serait perpétuelle, mais que l’autre durerait éternellement ; qu’ainsi leur loi ou celle du Messie, dont elle était la promesse, serait toujours sur la terre. En effet elle a toujours duré ; et Jésus-Christ est venu dans toutes les circonstances prédites. Il a fait des miracles, et les Apôtres aussi, qui ont converti les païens ; et par là les prophéties étant accomplies, le Messie est prouvé pour jamais. »

« Toute la conduite des choses doit avoir pour objet l’établissement et la grandeur de la Religion ; les hommes doivent avoir en eux-mêmes des sentiments conformes à ce qu’elle nous enseigne ; et enfin elle doit être tellement l’objet et le centre où toutes choses tendent, que qui en saura les principes puisse rendre raison et de toute la nature de l’homme en particulier, et de toute la conduite du monde en général.

Sur ce fondement, les impies prennent lieu de blasphémer la religion chrétienne, parce qu’ils la connaissent mal. Ils s’imaginent qu’elle consiste simplement en l’adoration d’un Dieu considéré comme grand, puissant et éternel ; ce qui est proprement le déisme, presque aussi éloigné de la religion chrétienne, que l’athéisme qui y est tout-à-fait contraire. Et de là ils concluent que cette religion n’est pas véritable ; parce que, si elle l’était, il faudrait que Dieu se manifestât aux hommes par des preuves si sensibles qu’il fût impossible que personne le méconnût.

Mais qu’ils en concluent ce qu’ils voudront contre le déisme ; ils n’en concluront rien contre la religion chrétienne, qui reconnaît que, depuis le péché, Dieu ne se montre point aux hommes avec toute l’évidence qu’il pourrait faire ; et qui consiste proprement au mystère du Rédempteur, qui unissant en lui les deux natures, divine et humaine, a retiré les hommes de la corruption du péché pour les réconcilier à Dieu en sa personne divine.

Elle enseigne donc aux hommes ces deux vérités, et qu’il y a un Dieu dont ils sont capables, et qu’il y a une corruption dans la Nature qui les en rend indignes. Il importe également aux hommes de connaître l’un et l’autre de ces points ; et il est également dangereux à l’homme de connaître Dieu sans connaître sa misère, et de connaître sa misère sans connaître le Rédempteur qui l’en peut guérir. Une seule de ces connaissances fait, ou l’orgueil des philosophes qui ont connu Dieu et non leur misère, ou le désespoir des athées qui connaissent leur misère sans Rédempteur.

Et ainsi comme il est également de la nécessité de l’homme de connaître ces deux points, il est aussi également de la miséricorde de Dieu de nous les avoir fait connaître. La religion chrétienne le fait ; c’est en cela qu’elle consiste.

Qu’on examine l’ordre du monde sur cela, et, qu’on voie si toutes choses ne tendent pas à l’établissement des deux chefs de cette religion. »

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2017/11/les_pensees_de_pascal_iv_marques_de_la_veritable_religion_vii_x_v01.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s