Mémoires du Curé de Versailles – Port-Royal et Racine, Boileau, Pomponne

Mémoires du Curé de Versailles

Chapitre IV – Les jansénistes
Port-Royal et Racine, Boileau, Pomponne

Mais, pour revenir à notre sujet duquel nous nous sommes un peu écartés par cette digression qui peut-être ne déplaira pas, le sieur Racine, quelque politique qu’il vit bien qu’il fallait avoir à la Cour pour ne point passer pour janséniste, ne pouvait assez se cacher qu’on n’aperçut aisément ses inclinations pour ce parti. Quoique fort attaché à la Cour et plein de bienfaits qu’il avait reçus de Sa Majesté, qui, à la prière de Mme de Maintenon, lui avait donné une des charges de gentilhomme ordinaire de sa chambre, il sentait toujours son penchant vers Port-Royal où il avait été élevé et où il avait conçu une très grande estime pour ces messieurs qui y demeuraient, qui l’avaient pleuré longtemps sur ses engagements au théâtre et qu’il regardait toujours comme ses meilleurs amis. De leur côté ils lui envoyaient exactement tous les nouveaux ouvrages qu’ils composaient, qu’il lisait avec plaisir. Il se dérobait même quelquefois de la Cour pour leur aller rendre visite, ce qu’il faisait le plus secrètement qu’il lui était possible. Mais cependant on le sut, le Roi en fut averti et parut refroidi à son égard, car, de toutes les mauvaises qualités qu’un homme pût avoir, celle d’être janséniste était la plus capable de lui en donner de l’éloignement. Il s’aperçut bien du changement du Roi à son égard ; son cœur n’en fut pas changé pour cela, car en mourant peu de temps après, il fut enterré au Port-Royal comme il l’avait ordonné par son testament, ce qui confirma le Roi dans les impressions qu’on lui avait donné de ses sentiments et de sa forte inclination pour le jansénisme.

Le sieur Despréaux, cet auteur si connu par les satires qu’il a données au public, frère de ce fameux Boileau, doyen de Sens et depuis chanoine de la Sainte-Chapelle de Paris, auteur de l’impertinente « Histoire des flagellants », de l’impur livre de Marcel d’Ancyre, De tactibus impudicis, du séditieux traité : de jure antiquo presbyterorum, était poète comme Racine, quoique dans un autre genre, et dans les mêmes sentiments que lui, mais comme sa surdité l’obligea de se retirer de la Cour et d’aller s’enfermer dans une maison de campagne près Paris et que je l’ai vu peu à la Cour, je n’en dirai rien davantage.

On avait aussi soupçonné M. De Pomponne, parce qu’il était neveu du fameux M. Arnauld et fils du célèbre Arnauld d’Andilly, de donner dans le jansénisme. Je crois que c’était la seule raison qu’on en pouvait avoir, car c’était un homme très sage, très réservé dans ses discours, qui paraissait avoir beaucoup de piété et qui ne se déclarait point pour ce parti. La preuve la plus évidente qu’on peut donner pour écarter de lui ces soupçons du jansénisme et que le Roi qui l’avait éloigné de la Cour pour d’autres raisons que chacun a su et qui n’avaient nul rapport à ce parti, le rappela quelques années après, lui rendit ces premiers emplois, étant Secrétaire et ministre d’État, dans l’exercice desquels il mourut avec une réputation bien établie parmi les étrangers, des affaires desquels il était chargé, et les Français qui l’avaient beaucoup estimé, ayant toujours eu une conduite irréprochable. C’est le témoignage je dois à sa mémoire, l’ayant assez connu pour en parler en ces termes.

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2018/03/memoires_du_cure_de_versailles_port_royal_et_racine_boileau_pomponne.pdf

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.