Mémoires du Curé de Versailles – La troisième espèce de jansénistes

Mémoires du Curé de Versailles

Chapitre V – Jansénistes et Jésuites
La troisième espèce de jansénistes

J’ai dit enfin qu’il y avait une troisième espèce de jansénisme que la seule vanité avait formée, composée de gens pleins d’eux-mêmes, et principalement des femmes qui se persuadent mal à propos qu’elles passeront pour avoir beaucoup d’esprit si on les croit être des amies de Messieurs de Port-Royal.

Ces différentes personnes ne savent pas seulement ce que c’est que le jansénisme. Cependant on ne leur entend prononcer que les noms de ceux qui ont le plus brillé dans la défense de ce parti, elles les soutiennent le mieux qu’elles peuvent, elles les appellent des hommes incomparables, les plus savants docteurs de l’Église de Dieu, les défenseurs de la vérité, les réformateurs zélés de la morale de Jésus-Christ et les ennemis du relâchement et de la corruption qu’on y avait introduits. Elles osent juger comme en dernier ressort des Papes qui les ont condamnés, des évêques qui ne peuvent les souffrir dans leurs diocèses, des prêtres et des religieux qui sont opposés à leurs sentiments. Elles vantent les ouvrages de ces Messieurs et les louent excessivement, souvent sans les avoir lus ou ne les ayant parcourus que fort superficiellement ; selon leur avis tous les autres livres sont insupportables, mal écrits, sans esprit, sans sûreté du langage. Le nombre de ces sortes de jansénistes est infini : j’en ai vu de toute condition, de tout âge et de tout sexe. La prévention, l’orgueil, le mépris du prochain, l’amour-propre, le désir d’une sotte réputation sont les principes de leur égarement. C’en est assez pour donner de l’aversion d’une secte qui cause tante de maux à l’Église.

Il ne faut donc pas s’étonner que le Roi qui a eu la douleur de la voir comme naître dans ses États, quoiqu’elle ait commencé en Flandre, qui a été le témoin de tout ce qui s’est passé pendant sa minorité et la régence d’Anne d’Autriche, sa mère, qui entendait dans sa jeunesse tous les jours les progrès et les maux qu’elle faisait dans son royaume, qui la vit condamner à sa sollicitation par les papes et par les évêques, ait conçu contre elle et ceux qui la soutiennent une si grande aversion.

Ce qui l’a confirmé le plus dans ce juste éloignement qu’il en a est ce qu’on lui a rapporté fort souvent et ce qu’il a connu par lui-même du mépris que font les jansénistes de toute puissance spirituelle et temporelle, comme cela ne paraît que trop évidemment par la multitude des écrits insolents qu’ils ont répandu dans le monde, plusieurs d’entre eux s’étant bannis volontairement de leur patrie et retirés dans des pays étrangers pour avoir plus de liberté d’écrire contre leurs supérieurs ecclésiastiques et contre le Roi même.

Il est vrai que quelques-uns de ces fameux jansénistes ont pris le prétexte de quitter la France pour éviter la persécution prétendue qu’ils souffraient, ou se mettre à couvert des menaces qu’on leur faisait avec justice, ou se dérober à la recherche qu’on faisait des auteurs des libelles qui sans nom étaient sortis de leurs mains et qui méritaient des punitions exemplaires. Ils craignaient, disaient-ils, les lettres de cachet par lesquelles on reléguait d’honnêtes gens et très innocents dans le coin de quelque province éloignée, selon le caprice et la mauvaise volonté de leurs ennemis. Chose admirable d’aller eux-mêmes chercher des retraites dans des pays hérétiques pour ne pas demeurer plus à leur aise dans une province de leur patrie où ils auraient en plus de commodités pour la vie et plus de soulagement dans leurs besoins ! Mais, il faut l’avouer sincèrement, ils craignaient beaucoup moins les lettres de cachet qu’ils n’aimaient la liberté de tout écrire et de tout dire. Ainsi les a-t-on vus composer dans leur séjour des pays étrangers les libelles les plus hardis du monde.

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2017/08/du_fil_de_la_vie_pere_bonaventure_giraudeau1.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.