Mémoires du Curé de Versailles – L’attitude de Rome

Mémoires du Curé de Versailles

Chapitre IX – La bataille Bossuet-Fénelon (suite)
L’attitude de Rome

Pendant que toutes ces choses se passaient en France, on continuait à Rome, avec une grande incertitude de l’événement, les poursuites de l’affaire de M. l’archevêque de Cambrai. Le cardinal de Bouillon, qui, sur les plaintes que le Roi lui en fit faire, n’osait plus prendre publiquement sa défense, le faisait le plus secrètement qu’il lui était possible. Il aurait été bien aise de procurer quelque mortification à M. le cardinal de Noailles, qu’il n’aimait point à cause d’une ancienne querelle qui était entre sa maison et la sienne, qui n’est pas encore assoupie. Lorsqu’il parlait au pape de cette affaire, il le faisait en des termes ambigus, ne s’expliquant pas nettement sur la volonté du Roi, qui demandait très expressément la condamnation du livre de M. l’archevêque de Cambrai.

Le pape, pour être instruit plus exactement des intentions de ce prince, appela le Père Rollet, minime français, religieux d’un grand mérite, que Sa Sainteté savait avoir de grandes relations à la Cour de France. Il lui ordonna de lui dire ce qu’on lui mandait des vraies dispositions du Roi au sujet du livre de ce prélat. Il fit entendre au pape que ce monarque était très inquiet sur les délais qu’on apportait pour le condamner, qu’il était même résolu, si l’on différait de le faire à Rome, d’obliger les évêques de son royaume à le censurer. Le Saint-Père vit bien qu’il n’y avait plus de retardement à apporter dans cette affaire et qu’il fallait que le Saint-Siège prévînt au plus tôt le jugement des évêques de France : ainsi, peu de jours après l’entretien qu’il eut avec ce minime, ayant fait assembler les cardinaux et entendu leurs avis, il condamna les vingt-trois propositions tirées du livre des Maximes des Saints, les qualifiant respectivement d’erronées, de téméraires, d’offensant les oreilles pieuses, de scandaleuses, etc. On envoya aussitôt un courrier au Roi pour lui apprendre cette nouvelle et lui apporter la censure de ce livre qui depuis deux ans faisait un si grand bruit dans le royaume.

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2018/06/memoires_du_cure_de_versailles_l_attitude_de_rome.pdf

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.