La solitude métaphysique

Qu’est-ce que la solitude métaphysique ? Il s’agit d’une sensation d’isolement qui dépasse l’entendement. Nous la rencontrons surtout dans les moments où nous marchons au milieu d’une foule composée d’individus préoccupés par leurs propres intérêts. Une personne qui circule parmi un grand nombre d’individus connaît cette sensation de solitude extrême alors qu’elle n’a jamais été aussi entourée. L’individualisme est la cause primordiale de la solitude métaphysique.

Nous, personnes du XXIe siècle, sommes, bien souvent, perdues dans des pensées égoïstes et matérialistes. Dans ce cadre-là, il n’y a nulle place pour ceux qui ne font pas partie de ces vaines réflexions. Nous avançons comme si la mort n’avait pas de prise sur nous, comme si nous allions vivre éternellement. Au lieu de nous focaliser sur la réalité, nous nous laissons porter par les événements sans nous soucier de la conséquence de nos actes. D’autant plus que chacun d’entre nous cherche à mettre ses points de vue en valeur pour briller davantage que les autres. Nos outres sont remplies d’un subtil orgueil.

Dans une telle civilisation, l’adolescent qui cherche à se connaître est confronté à cette solitude métaphysique. Les questions qu’ils se posent ne trouvent jamais une réponse simple puisque chaque personne qu’il rencontre lui donne un conseil à chaque fois différent. C’est comme s’il criait dans une grotte et que ses cris lui revenaient comme autant d’échos déformés. À notre époque, les personnes qui se posent des questions existentielles se trouvent seules face à leurs craintes. C’est dans ce cadre-là qu’elles risquent de tomber sous l’influence d’individus mal intentionnés, comme les gourous, les libertins ou autres brigands.

L’individualisme a fragilisé notre civilisation puisqu’il n’y a plus aucune unité. Ce qu’il reste du catholicisme est en train de se dissoudre dans un magma d’informations. Autrefois, la foi en Jésus-Christ était un héritage précieux pour nos ancêtres, il s’agissait d’un trésor qui était soigneusement transmis au sein de la société catholique. Le modernisme a dissous la foi dans un inaudible tintamarre. La violence n’est plus physique comme au temps des cruels empereurs romains puisqu’elle est surtout devenue morale, et donc, impalpable. Nous pouvons parler d’une guerre de l’information perpétuelle qui s’accentue avec le développement de la technologie : chaque nouvelle idée en remplace une autre plus attachée à l’héritage du passé. La dissolution de la foi est un événement qui est difficilement perceptible parmi ce marasme.

La solitude métaphysique explique également l’isolement des personnes âgées et des malades. La multitude d’informations éloigne les gens de l’essentiel. L’adulte ne se souvient plus qu’il a autrefois été un enfant entouré et aimé. Il considère désormais sa vieille mère comme un poids qui l’empêche de se réaliser complètement. C’est comme si chacun d’entre nous disait : « cachez-moi ce passé que je ne saurais voir ». Parmi tant d’informations diffusées quotidiennement, la famille finit par se dissoudre. Nous n’entendons plus les cris et les pleurs de ceux qui souffrent puisque nous sommes essentiellement focalisés sur nos propres peurs. L’individualisme entraîne un repli sur soi, un refus de contempler l’autre dans son intégrité.

L’homme est un être dominé par ses sens. Lorsque la civilisation émet des sons discordants et diffuse des images contradictoires, les individus se protègent en cherchant le réconfort dans des petites choses. Les œuvres reflètent le mal-être contemporain et les idéaux meurent au rythme de cette décadence. Le vrai, le bien et le beau sont remplacés par d’autres concepts plus abstraits et, donc, dénués de sens. On ne sait pas pourquoi on se jette des seaux d’eau glacée sur la tête, mais on continue tout de même de le faire puisqu’il s’agit d’une mode lancée sur les réseaux sociaux. La douce mélodie du temps se transforme progressivement en un bruit terrifiant qui emporte tout sur son passage telle une tornade. L’imitation est un phénomène inhérent à l’être humain, doux lorsque quelque souverain montre le bon exemple, dangereux lorsqu’il est employé sans vergogne pour détruire l’héritage du passé.

Le bruit est un phénomène passager. Il faut qu’un jour le silence se fasse. Or, le silence annonce la mort, la fatalité, la guerre et le jugement. Une civilisation en mutation doit nécessairement cesser d’émettre des informations pour être en mesure de se construire sur de nouvelles bases. La guerre est donc une phase préalable à l’instauration d’une nouvelle ère. Si nous voulons survivre dans ces périodes de transition, nous devons surtout cultiver le passé, même, et surtout, si le modernisme nous affirme qu’il ne faut jamais chercher à renouer avec l’histoire. Nous devons nous concentrer sur la vraie foi et regarder l’hostie consacrée comme notre seul et véritable trésor. Les divins commandements sont éternels tandis que le monde retournera indubitablement à la poussière.

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2018/08/la_solitude_metaphysique.pdf

Publicités

2 réflexions sur “La solitude métaphysique

  1. La solution semble dans la remise à jour des antiuques solidarités naturelles : famille, paroisse, province, etc… La solution semble dans la Contrerévolution. La Conterévolution, c’est la reconnaissance du Règne du Christ, de la famille Chrétienne avec le père comme chef naturel, et l’Amour de la patrie, voulue comme terre Chrétienne. La Contrerévolution commencera par le retour à l’institution familiale traditionnelle. La Noblesse, c’est la reconaissance publique du rôle social de la Famille. La Royauté, c’est le couronnement de la Famille et de l’Etat. Voulus Chrétiens…

    Nous, Royalistes, avons cinq choses à faire pour applanir les chemins du Roi :

    1ー) Refaire découvrir l’Histoire de France aux Français.
    2ー) Dénoncer les réseaux occultes qui rongent la France.
    3ー) Remettre l’Eglise au centre de la cité, remettre Dieu au centre de nos vies, remettre le Divin Christ-Roi au centre de la politique.
    4ー) Défendre avec le Marquis de La Franquerie le principe Royal : LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMMANANT DE DIEU.
    5ー) Construire l’Arche Franco-Catholique chère à Charles Maurras : la première préparation est spirituelle, la seconde est intellectuelle, la troisième est personnelle (scout, paramilitaire, etc…), le tout pour créer des réseaux Catholiques et Royalistes, TOUT EN LAISSANT HUMBLEMENT A DIEU LE CHOIX DU ROI A VENIR, le Grand Monarque annoncé.

    Et ne l’oublions pas : DIEU, TOUJOURS PREMIER SERVI …

    Aimé par 2 personnes

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.