La mise au tombeau de la France

Avertissement : cet article est un support pour décrypter l’actualité de la transition écologique et des gilets jaunes tout en abordant les sujets de l’eugénisme, de la robotique, de l’intelligence artificielle et du transhumanisme, bases d’une nouvelle civilisation qui essaye d’émerger devant nos yeux.

Chers amis,

Nous sommes au carrefour de l’émergence d’une nouvelle ère technologique, programmée de longue date par les ennemis du vrai Dieu. La France, héritière d’un riche passé catholique, frappée par la terreur idéologique des Lumières et guillotinée le 21 janvier 1793, va bientôt disparaître dans la fureur et le sang. Hélas ! Nous sommes avertis de cela depuis des générations. Jésus-Christ lui-même l’avait annoncé à ses apôtres. Nous sommes dans l’époque qui annoncent les douleurs de l’accouchement de la Charité.

La révolution française est née d’une idéologie qui installe l’homme sur un piédestal pour mieux nier la divinité de Jésus-Christ. L’homme-Dieu dérange ceux qui souhaitent une ère dominée par le progrès technologique. Pourquoi ? Parce que Jésus-Christ a annoncé les Paroles de Son Père, ces paroles qui gravitent autour de l’amour de Dieu, de la Charité. Le croyant qui vit pour cette Charité authentique refuse dès lors de se plier aux tentations de l’esprit du monde. Lucifer, le serpent, n’a aucune prise sur une âme aimante. C’est pourquoi, les admirateurs du démon souhaitent anéantir la sainte Église catholique qui a su préserver pendant des siècles les Paroles du Christ.

La Charité est le fondement du catholicisme. Or, cette Charité empêche le progrès technologique de s’installer définitivement sur terre. La technologie est un moyen d’asservissement d’une puissance inouïe. Ceux qui détiennent le pouvoir financier ont la possibilité de mettre en esclavage la population en la scindant en deux camps : ceux qui rêvent d’une amélioration par la technologie et les autres. Nous sommes à la croisée de ces chemins.

Imaginez un monde où l’eugénisme, la robotique, l’intelligence artificielle, le contrôle par l’internet serait la clé de voûte de cette nouvelle civilisation. Qu’en serait-il du libre-arbitre humain, ce généreux don de Dieu ? Les puissances financières pourraient contrôler l’individu en le poussant à suivre ses propres instincts et à fuir toute idée de rassemblement.

Or, quel est le message du Christ si ce n’est celui de l’union par la Charité ? « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé ». Jésus-Christ a annoncé qu’une civilisation divisée est vouée à la mort. Il dit également que même le démon cherche l’unité afin de survivre, puisqu’un royaume divisé court à sa perte. Si nous réfléchissons bien, nous sommes tous poussés à l’isolement avec l’aide des réseaux sociaux et du Big Data.

Notre monde n’est plus dans un état réel, il est comme hypnotisé par la technologie. La civilisation devient de plus en plus virtuelle. Chaque ordinateur est issu des terres rares de Chine, au détriment de sa population. La « transition écologique », point crucial du transhumanisme, représentée par un accroissement de la technologie est une abominable chimère qui appauvrit un peu plus chaque jour notre pauvre terre et tue silencieusement, dans d’autres contrées, des femmes, des enfants et des hommes ignorés des médias. La Charité, qui autrefois était réelle au temps du catholicisme, est devenue, aujourd’hui, un mot, un symbole, une statistique, « une simple image » comme diraient les médias contemporains. La Charité n’existe plus que dans l’art ancien : les églises, les statues, les tableaux en sont l’expression la plus parfaite. Les pierres crient l’existence de Dieu mais nous ne parvenons plus à les écouter.

2019 sera l’année charnière de cet effroyable « âge d’or ». Nous devons nous attendre à des événements profondément dramatiques pour notre nation. Comme dit Notre-Seigneur Jésus-Christ, « malheur à celui par qui le scandale arrive, mais il faut que ces choses-là surviennent » afin que la puissance de Dieu puisse transparaître. Il faut que la France meure au tombeau pour qu’elle puisse ressusciter. L’ennemi luciférien va donc accentuer ses attaques afin de faire chuter cette nation, puisque la république doit mourir comme elle est née, c’est-à-dire dans la barbarie. Le symbole de la guillotine étant l’expression la plus abjecte de cette révolution sanguinaire de la fin du XVIIIe siècle.

De cette mise au tombeau en sortira la résurrection du Christ-Roi à la tête du royaume de France puisque la Charité est le but ultime de Dieu. Mais, nous parlerons de ce sujet crucial, le retour du roi de France, en temps venu. L’homme, dans son imperfection rebelle, a beaucoup de mal à concevoir l’amour pour Dieu, la beauté de la Charité, l’amour de son prochain. Jésus-Christ n’a pas été écouté par les siens de son temps, mais il a été entendu puisque Son Église est née. Il est notre éternel espoir puisqu’Il est le seul, avec ses saints, à avoir annoncé l’existence du Royaume qui n’est pas seulement situé après la mort. Il est vrai que la Charité est, en quelque sorte, comparable au Graal puisqu’il est très difficile pour l’homme de concevoir la perfection de Dieu. La lumière aveugle l’animal de nuit et, finalement, l’homme est un être nocturne face à cette lumière qui le transcende.

Le transhumanisme est à nos portes. Il s’agit d’un monde infernal composé de désert, de villes technologiques et de bidonvilles populaires. L’homme qui semble annoncer le mieux ce futur terrifiant est un certain chef de l’Élysée pour ne pas le nommer. Le mépris du peuple est le fondement d’une civilisation dominée par l’eugénisme technologique. La destruction des acquis sociaux est la parabole du bidonville dans lequel on jette le travailleur pauvre, symbolisé par le gilet jaune, qui ne parvient pas à voir, au-dessus du matérialisme, l’existence du bien et du mal. Les adorateurs de la bête prennent la foule pour du bétail puisqu’ils se comparent à des êtres supérieurs qui seraient parvenus à monter sur un trépied à la manière de ces kapos qui maltraitaient les prisonniers à l’intérieur de ces abominables camps. Lucifer est une bête qui asservit l’homme par la violence, tandis que Dieu, représenté par Notre-Seigneur Jésus-Christ, est le Chemin qui mène à la Vie et à la Vérité. Les prochaines années nous le prouveront aisément puisque, ici-bas, tout est une affaire de temps.

Nous devons être prêts pour faire preuve de force spirituelle vis-à-vis de la violence des puissances maléfiques. Ne nous laissons pas charmer par la tentation de la colère. Soyons fort dans la Charité, même si c’est particulièrement difficile pour nous qui sommes tristement affaiblis à cause de notre nature imparfaite. Fuyons les sophismes de ces doctrines trop humaines qui alimentent les réseaux sociaux et les livres d’histoire contemporains. Le système s’acharne à résumer le catholicisme à un fondamentalisme abject, une chimère malveillante ou un rêve d’enfant demeuré. Ceci est la preuve que le système a besoin de détruire le catholicisme pour faire émerger la pyramide infernale, égérie du nouvel ordre mondial, dominée par l’ange déchu que nous ne nommerons pas.

Prions saint Michel Archange, secours contre les esprits démoniaques. Prions notre secours du ciel, la Très-Sainte Vierge Marie. Prions saint Joseph et les saints qui ont jalonné les siècles. Souvenons-nous que notre âme est immortelle et que de cette vie dépend notre salut. Si nous souhaitons avoir la vie éternelle, nous devons suivre l’exemple de Dieu, selon notre faible capacité, en donnant de nous, en offrant un peu de cette Charité qui nous transcende.

Soyez bénis et pensez à votre Salut !

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2018/11/la_mise_au_tombeau_de_la_france_v01.pdf