Dei Gratia Francorum Rex

7 réflexions sur “Dei Gratia Francorum Rex

  1. J’ai pris pour habitude d’essayer de produire une illustration en rapport avec Noël chaque année. Un très beau chant en l’honneur de la Très Sainte Vierge résonnait à mes oreilles avant de prendre mes pinceaux :

    « Mère de l’Espérance dont le nom est si doux, protégez notre France, priez, priez pour nous ! (Bis) ».

    Il se trouve que ce chant fut créé par le chanoine Prud’homme qui fonda l’archiconfrérie de Notre-Dame d’Espérance durant les troubles de 1848. Ce prêtre au patronyme évocateur nous rappelant saint Louis fût bien inspiré car le chant sera adopté un peu plus tard par la paroisse de Pontmain.

    Au cours des apparitions il sera même entonné. Et fait extraordinaire, la Très Sainte Vierge écrira Joseph Barbedette réservera son plus beau sourire à l’écoute des paroles. Élevant les mains elle remua les doigts semblant accompagner le cantique.

    Les liens surnaturels qui relient l’Église militante devaient porter leurs fruits en 1852 en terre champenoise dans le petit bourg du Mesnil Saint-Loup. Le 5 juillet 1852 l’abbé Ernest André curé du village se rendit en pèlerinage à Rome. Il fut reçu en audience par le pape Pie IX. Il demanda au Saint-Père la faveur de nommer la statue de la Vierge présente dans son église sous le vocable de « Notre-Dame de la Sainte Espérance ». Il demanda aussi que soit célébrée chaque année une fête en l’honneur de la Mère de la Sainte-Espérance. Après réflexion le pape acquiesça à sa demande. Cette dernière fut officialisée le 8 juillet par un décret de la congrégation des rites.

    Le 15 août 1852 lors de son sermon, l’abbé annonça la bonne nouvelle à ses paroissiens. Durant son sermon une phrase inspirée sorti de ses lèvres : « Notre-Dame de la Sainte-Espérance, convertissez-nous ». Il mit en place l’association de la prière perpétuelle sous ce vocable qui fut validée par Rome le 17 juillet 1854. En 1869 le pape transforma l’association en archiconfrérie. Le père Ernest épris d’absolu et désireux de pousser plus loin sa vie religieuse fondera un petit monastère sous la protection de Notre-Dame. Plus tard sa communauté sera affiliée à la congrégation Bénédictine de Mont-Olivet et le saint prêtre passera à la postérité sous le nom de père Emmanuel.

    En cette nuit de Noël dans le silence de nos cœurs, au pied de la crèche dans l’attente du Sauveur, demandons à Notre-Dame de la Sainte Espérance qu’elle nous donne la grâce de la véritable conversion. Qu’elle insuffle la joie de l’espérance dans nos âmes car malgré les vicissitudes de nos vies, malgré la conjoncture incertaine, nous ne devons jamais oublier que notre véritable trésor se trouve dans le cœur du petit Jésus. Aussi je vous souhaite à tous et toutes une sainte fête de Noël pleine de joies simples et de recueillement. Que la présence de notre Mère du Ciel tenant le sauveur du monde préserve la flamme de l’espoir pour que demain la renaissance du royaume de France se fasse par sa précieuse intervention.

    Notre-Dame de la Sainte Espérance, Reine de France, convertissez-nous !

    https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/notre-dame-de-la-sainte-esperance

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  2. J espère que vous avez tous passé un joyeux Noel dans vos cœurs et dans la profondeur et l intériorité qui conviennent à cet Événement ; Événement qui sauvera l Humanité d elle-même et de ses démons . Paix aux hommes de bonne volonté dont vous faites partie.

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  3. Cette illustration est née le 19 mai 2019. Elle s’est poursuivie les 20 et 21 pour s’achever le 22 mai
    Le 19 mai 1643 le duc d’Enghien remportait la bataille de Rocroi à l’âge de 22 ans. Il deviendra pour ce fait d’armes le Grand Condé.
    Le 20 mai 1444 s’éteignait saint Bernardin de Sienne. Ce saint moine de l’ordre des franciscains aura développé avec une grande ferveur la dévotion au Saint Nom de Jésus. Le 21 mai nous fêtions saint Crispin de Viterbe. Moine capucin d’une haute élévation on le surnomme le saint joyeux. Le dimanche 22 mai 337 en la fête de la Pentecôte, l’empereur Constantin rendait son âme à Dieu recevant à cette occasion le baptême qui lui ôta de ce fait tous ses péchés.

    Cette œuvre vous présente un chevalier en armure, juché sur un cheval blanc, il porte l’oriflamme de Saint-Denis.
    Ce cavalier dont-on ne peut voir le visage représente le roi attendu. Le cavalier du cheval blanc tel celui de l’apocalypse pourrait porter les noms de Fidèle et Véritable. Il jugera et combattra avec justice. Comme sur la représentation du cavalier blanc sur les vitraux de la Basilique de Saint-Denis il part à la conquête. Rappelons que le cavalier blanc est clairement identifié comme le Verbe de Dieu. Dans sa geste silencieuse, le roi caché se fonde avec son maître, il en est le lieutenant et son absence si longue ne peut qu’imposer les suppliques afin d’implorer le Ciel.

    L’oriflamme de Saint-Denis remonte au XIIème siècle, c’était à l’origine une bannière de procession. Louis VI le gros la prendra comme étendard lors de la guerre avec Henri V d’Angleterre car il eut connaissance par l’abbé Suger du fait que saint Denis était après Dieu le protecteur sans pareil du royaume.

    Le roi en tant que comte du Vexin et avoué de l’abbaye de Saint-Denis pourra lever l’étendard. Cette histoire se poursuivra longtemps sur les champs de bataille comme à Bouvines et lors des croisades.
    En 1382 à la bataille de Mont-d’Or en Flandre un certain Pierre de Villiers déploiera l’enseigne, le soleil apparaîtra comme un signe de Victoire. Elle sera présente à Azincourt et plus tard en 1418 prise lors de la guerre entre Armagnacs et Bourguignons.
    L’oriflamme passera aux mains des Anglais qui en prendront la couleur rouge.
    Nous ne lèverons plus désormais cette bannière perdue et la remplacerons par l’étendard de Saint Michel.

    Que par sainte Jeanne d’Arc et le miracle qui verra le royaume de France renaître, cette oriflamme flotte de nouveau dans le ciel de France dans les mains du roi par Saint Michel et Saint Denis.

    https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/o-mon-roi

    Aimé par 1 personne

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.