La Vérité vous rendra libres

Chers amis,

Aujourd’hui, vous allez découvrir les preuves de ce qui nous semblait évident depuis toujours. Le catholicisme est directement issu de la pensée hébraïque, Jésus-Christ en étant la preuve la plus évidente. L’islam est également issu de cette même pensée, avec toutefois, un affadissement remarquable de la charité prônée par Notre Seigneur Jésus-Christ puisque Sa divinité y est niée. C’est pourquoi la loi du talion (œil pour œil, dent pour dent) est la règle de la charia. Sans rentrer dans des débats interminables, nous allons nous concentrer sur le sens exact des mots.

J’ai trouvé dans une bible latine du XIXe siècle un petit dictionnaire des mots hébreux, chaldéens et grecs en langue française qui tient en 4 pages (remerciements à notre feu frère de cœur Éric et à ma sœur de cœur Angélique). Ce document suffit à révéler, à lui seul, les origines hébraïques des traditions catholiques et musulmanes. Cependant, la religion catholique est la seule à rester étroitement liée à la pensée hébraïque des premiers siècles puisque sa pureté originelle y est intacte. Les traditions catholiques manifestent la Vérité : on peut y percevoir l’essence du Saint-Esprit, la révélation du Père, les commandements de Jésus-Christ.

Ainsi, le château de cartes républicain s’écroule : La France est catholique et donc pleinement héritière des traditions hébraïques dans leur pureté plénière. La Foi, l’Espérance et la Charité sont comme le sel de la terre et la France serait la nouvelle Jérusalem (visio pacis, visio perfecta en latin ; vision de la paix, vision parfaite en français).

Israël, selon la langue hébraïque, signifie exactement : « praevalens Deo » en latin ; c’est-à-dire « qui prévaut contre Dieu ». En ce XXIe siècle, est-ce que l’orgueil d’Israël entraînerait la perte des autres nations ? L’islam, également, dans sa fierté, sera certainement chargé de punir la France pour son infidélité envers Dieu, afin que la Fille aînée de l’Église renoue avec ses anciennes traditions, dans la lignée des rois catholiques et de l’Église sainte, apostolique, romaine.

Je vous invite à lire cet inestimable document de 4 pages (voir le lien situé à la fin de cet article) afin de mieux comprendre nos origines : il semble évident que nos ennemis cherchent à nous éloigner du sens originel des mots afin de nous transformer en un cheptel abêti. Ainsi, le peuple catholique serait finalement dépossédé des commandements de Jésus-Christ et de ses traditions chrétiennes. Mais, nous devons croire que la France saura retrouver la voie de la sainteté après sa terrible chute aux enfers.

Voici quelques traductions littérales tirées du petit dictionnaire :

« Jésus-Christ de Nazareth » : Sauveur, Oint, Consacré
« Abel » : deuil
« Abraham » : père de la multitude
« Adonaï » : le souverain maître
« Agar » : étrangère
« Ammon » : peuple
« Armenia » : malédiction de crainte
« Attalia » : qui augmente, ou nourrit
« Baal » : maître
« Babel » : confusion, bouleversement
« Balac » : destructeur
« Baruch » : béni
« Bethlehem » : maison de pain
« Caïn » : possession
« Cappadoces » : peuples appelés Caphthorim qui signifie des pommes ou grenades
« Capharnaüm » : le champ de la pénitence
« Cosbi » : menteur
« Dalila » : pauvreté
« Diabolus » : calomniateur, charbons enflammés
« Didymus » : jumeau
« Ecclesiaste » : celui qui parle dans une assemblée
« Éden » : délices, richesses
« Edom » : roux
« Elicacim » : résurrection de Dieu
« Elias » : la force de Dieu
« Elimelech » : mon roi, c’est Dieu
« Enos » : faible mortel
« Eva » : femme vivante
« Golgotha »: lieu où sont déposés les têtes des morts
« Gomorrhe » : peuple rebelle
« Haram » : détruit
« Jacob » : qui supplante
« Jericho » : lune ou mois
« Gog » : toit
« Hymenaeus » : chant nuptial
« Iscariot » : homme de meurtre
« Lazarus » : secours de Dieu
« Levi » : qui est associé
« Leviathan » : société du dragon
« Maasias » : œuvre du Seigneur
« Magdalena » : magnifique
« Malchus » : roi
« Mammona » : argent, richesses
« Michaël » : qui est semblable à Dieu ?
« Moyses » : tiré de l’eau
« Mna » : mine ou monnaie
« Naïm » : beau
« Pharao » : qui est élevé
« Pharisaei » : divisés
« Phase » : passage
« Rebecca » : engraissée
« Ruben » : fils de la vision
« Ruth » : enivrée
« Sabbatismus » : repos
« Salem » : paix
« Samson » : soleil
« Satan » : adversaire
« Sara » : princesse
« Sion » : sécheresse ou bruit
« Sodoma » : secret et silence
« Tarsus » : qui a des ailes
« Thabor » : pureté
« Thomas » : jumeau
« Tubalcaïn » : possession du monde
« Zara » : orient
« Zelotes » : jaloux

Lien vers le petit dictionnaire de 4 pages :
https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2019/03/traduction_mots_hebreux_chaldeens_grec.pdf

Source (lien vers le PDF de la bible complète) :
https://archive.org/details/BibliorumSacrorumConcordantiae

Bonus. Rappel du sermon sur la montagne :
https://lafrancechretienne.wordpress.com/2016/08/13/le-sermon-sur-la-montagne-resume-et-explique/

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2019/03/la_verite_vous_rendra_libres_v01.pdf

Publicités