Paris brûlera à cause de ses péchés

Chers amis,

Je dois prendre la plume une nouvelle fois dans l’urgence. En ce XXIe siècle, selon certains, il serait insensé de vouloir annoncer des vérités qui seraient mauvaises, puisque il faudrait se conformer à l’esprit positiviste, et ce, afin de ne pas les déranger dans leur sommeil léthargique.

Pourtant, saint Alphonse de Liguori, immense saint, ne faisait pas dans la dentelle. Voici l’extrait de l’un de ses sermons :

« Mes enfants, sortez du péché, car un grand malheur va vous accabler… Corrigez-vous et priez Dieu ; la famine vous menace » ; et dans l’église de Saint André d’Arienzo, se servant de termes plus explicites encore : « Le Seigneur, dit-il, nous punira par une disette telle, que, faute de pain, on mangera jusqu’aux herbes des haies », et enfin « Faites attention ; Dieu, non pour votre perte, mais pour votre conversion, tient en réserve un grand fléau : l’année prochaine, nous serons dans une pénurie terrible ». Le peuple s’ennuyait de ses menaces : « Que vient donc faire ici cet Évêque ? disait-on. Il ne sait prédire que malheurs et désastres. »

La prophétie, pourtant, ne se réalisa que trop bien : la récolte de 1763 fut très mauvaise, et, dès la fin de novembre, le pain manqua.

De temps à autre, une intuition vient vous frapper. En voici une. Et si l’Islam était apparu après le Catholicisme pour servir de garde-fou à l’apostasie des chrétiens ? Vous me direz que ceci est une hypothèse comme une autre.

Pourtant, cela pourrait s’avérer exact. L’Europe en général, et notre pays d’autant plus, est en train de perdre la foi : l’apostasie règne en maîtresse depuis quelques décennies déjà. Cependant, depuis 2008, le fossé se creuse de jour en jour. La charité disparaît progressivement dans toute la France pour céder la place à un aveuglement surnaturel. Les individus veulent agir comme il leur plaît, à leur manière, selon leurs désirs et à l’heure de leur souhait. L’égocentrisme et l’orgueil atteignent un seuil inédit à ce jour. Le mal se répand comme un virus. Une grande folie saisit le monde.

Certains veulent devenir des femmes pendant que d’autres pensent être des animaux ou des objets. Ils se laissent porter par toutes sortes de rêveries et pensent qu’il s’agit d’une vérité, de leur vérité. Or, la Vérité n’existe qu’en Jésus-Christ, le reste étant une folie humaine en lien avec notre nature mortelle et imparfaite.

Si le mouvement des gilets jaunes prenait une ampleur nouvelle, il se pourrait très bien qu’un Islam conquérant veuillent obtenir sa part du gâteau. Si c’était le cas, une partie des banlieues françaises pourraient se soulever en attendant l’aide logistique de quelques pays musulmans. Ce serait alors le début de la guerre civile.

Face à notre grande mollesse, à notre goût du confort, à notre culte de la luxure et du péché, l’Islam pourrait imposer une Charia radicale pour nous punir. Ainsi, le mal serait retranché de manière violente de notre société puisque cette religion ne supporte pas le désordre. Cependant, au lieu de remédier au mal par une conversion douce ; en utilisant le catéchisme, la confession et les Sacrements ; l’Islam impose une force politique pour faire taire toute contestation. Cela s’appelle la Loi du Talion, œil pour œil, dent pour dent.

Or Jésus-Christ a aboli cette Loi pour donner les commandements que nous connaissons si bien :

« Tu aimeras Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme » et « tu aimeras ton prochain comme toi-même ».

Si notre nation avait compris que l’apostasie entraînerait cette fatale punition, nos frères et nos sœurs seraient encore, à ce jour, catholique pratiquant.

On peut donc supposer que l’Islam exécute la Justice de Dieu en punissant nos fautes, puisque nous n’avons pas été capables de prendre conscience de la Vérité des commandements de Son Fils Jésus-Christ.

Si nous ne voulons pas de Dieu, Dieu nous châtiera pour nous corriger à la manière d’un bon père. Lorsque la souffrance atteindra un seuil intolérable, les conversions viendront en masse, ce sera alors le retour de la foi en Dieu avec une soif de Miséricorde et l’envie d’appliquer la Charité : « tu ne pardonneras pas sept fois, mais soixante-dix-sept fois sept fois. »

C’est ainsi que je voulais vous annoncer la prophétie suivante : Paris brûlera prochainement à cause de nos péchés. Convertissons-nous, lisons les saints Évangiles, redevenons pleinement catholiques et conservons précieusement les commandements, les anciens livres, les reliques. Soyons dignes de Dieu en nous purifiant de nos péchés et en voulant devenir des saints.

Hâtons-nous, puisqu’il ne reste certainement que quelques mois avant le début des fléaux.

Beaucoup diront que « celui-ci a perdu la tête » ou qu’il est « intégriste », mais, lorsque Paris sera en flammes il sera trop tard. Nous sommes prévenus en ce début du mois d’avril 2019.

Veillons et prions, car les temps prochains seront très difficiles. Les loups vont bientôt sortir du bois.

Dieu bénisse et garde les croyants dans Son Amour, et, dans tous les cas, que Sa volonté soit faite.

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2019/04/paris_brulera_a_cause_de_ses_peches.pdf

Publicités