Les mécanismes de la guerre civile

Chers amis,

Cette année 2019 est particulièrement dangereuse. La France est en train de détruire, un peu plus chaque mois, les racines catholiques de ses origines pour tomber dans une fange politique qui mènera notre nation à la guerre civile.

Vous pouvez alors le nier en disant : « L’Espagne, la Yougoslavie, la Grèce, l’Ukraine, d’accord ! mais la France, c’est impossible ! ». Eh bien, chers amis, vous vous fourvoyez, car la France n’est plus un pays digne d’éclairer les autres nations. De notre France brillante, il ne reste que quelques miettes éparpillées et souillées.

Nous allons maintenant démontrer que la France est en train de devenir cette Espagne de 1936 par l’émergence soudaine du mouvement des gilets jaunes.

Comme vous le savez, le président Macron ne fait plus l’unanimité. Chacune de ses actions alimente une colère qui se répand, un peu plus chaque jour, chez les gilets jaunes. La répression policière est un élément supplémentaire qui enracine ce mouvement dans notre pays. Or, peu à peu, les gilets jaunes se rapprochent de l’extrême-gauche et du communisme.

Un mouvement sectaire cherche à exacerber la colère des Français pour les pousser à se radicaliser, soit à droite, soit à gauche. Les partis de droite et d’extrême-droite pourraient jouer le rôle des franquistes et des nationalistes tandis que le mouvement des gilets jaunes se rendrait de plus en plus semblable aux républicains, communistes et anarchistes espagnols.

Revenons en Espagne, en 1936. Manuel Azaña, l’homme politique à l’initiative du Front Populaire (Frente Popular) qui fut issu d’un pacte d’union des partis de gauche, fut élu en février 1936. Le Front Populaire fut élu grâce à une très forte abstention. Rapidement, des troubles survinrent dans toute l’Espagne, ce qui fut un formidable prétexte pour le coup d’État de Franco en juillet 1936.

Si l’on ramène l’histoire de l’Espagne à la France de 2019, on peut rapidement dessiner un parallèle entre le Front Populaire et le parti En Marche. On peut craindre, au fil des mois, une montée de la contestation populaire avec l’émergence d’événements de plus en plus violents. Il se pourrait que le mois de juillet, à l’instar de l’été 1936, soit le début d’une guerre civile, l’été étant propice à l’échauffement des esprits.

Il semble évident que la progression du mouvement des gilets jaunes est le début de troubles très graves, d’autant plus que l’Élysée fait tout ce qu’il peut pour accentuer la colère, en plaçant des élus de plus en plus stupides à la tête du gouvernement et en faisant danser des bandes efféminées à l’Élysée. Cette marque de dépravation est toujours le signal de grands troubles. En effet, l’immoralité aboutit généralement à des événements marqués par la Justice de Dieu.

Sa Miséricorde étant seulement réservée aux justes ou aux repentis qui pleurent leurs péchés tel le publicain des Évangiles :

« Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : « Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne ». Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine en disant : « Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis ! ». Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » (Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 18:9-14)

La France est entrée dans un processus de Justice Divine. Ce phénomène est annoncé par une décadence accrue et rapide. Nous ne reconnaissons plus rien de cette « douce France » qui fut autrefois si pieuse et si pure selon la tradition catholique. Sur le trône de Saint Louis s’est érigé un imposteur machiavélique qui hurle à la fin de ses meetings, comme s’il voulait dire : « En Marche vers le chaos ! »

Chers amis, la France sera certainement la première à tomber dans la guerre civile. D’autres pays suivront, le chaos se répandra comme une traînée de poudre à la manière de ces dominos qui entraînent rapidement tous les autres dans leur chute.

Nous devons prendre conscience de cette réalité politique qui se veut guidée par une main surnaturelle. Lorsque la Justice Divine aura frappée la France de toutes ses forces, les ennemis du désordre qui veulent la ruine de notre nation s’abattront sur elle avec leur armée pour régner sur ses décombres fumants. Nous pouvons craindre une invasion iranienne ou russe lors d’un prochain été. Il est difficile d’annoncer l’année mais c’est très proche, peut-être 2019, 2020 ou 2021.

Pendant que la plupart des athées se massacreront les uns les autres, nous, chrétiens, devront suivre le Christ et nous montrer dignes de ses paroles :

« Aimez Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme et Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimé, c’est à ceci que l’on vous reconnaîtra comme Mes disciples ».

Les Chrétiens de France devront faire comme les Hébreux et prendre le chemin de l’Exode en attendant que l’orage passe, car, ceux qui refuseront les paroles du Christ entreront dans la danse du démon pour massacrer et se faire tuer, habités par une haine irrationnelle.

Il semble évident que nous seront traités de collaborateurs ou de traîtres mais nous ne devons pas nous plier aux lois humaines, car nous obéissons à Dieu seul. Jésus-Christ est venu pour servir et non pas pour être servi. Nous devons rester fidèles à Sa Parole afin que la France puisse se relever de ses cendres et porter un jour la bannière du Sacré-cœur. Seuls les survivants seront en mesure de revenir pour apporter la Parole du Seigneur, les autres, quant à eux, ne seront plus de ce monde, telle est la Justice de Dieu lorsque l’on refuse Sa Miséricorde.

Comme nous ne sommes pas écoutés, car les Paroles du Christ semblent inaudibles en cette année 2019, nous devons laisser le monde sombrer dans la fureur et le sang afin que ses adorateurs prennent conscience de leurs invincibles erreurs. Le temps de Paix annoncé par la Vierge Marie est à ce prix : si nous voulons que la France puisse connaître la vraie Paix du Seigneur, nous devrons obéir aux saintes Lois de Dieu, dont les 10 commandements sont la base, et, les Lois du Christ, la quintessence puisque « le monde passera mais Mes paroles ne passeront point ».

Laissons passer le temps, les railleries et les quolibets. Si aujourd’hui, nous ne sommes pas lus, lorsque les événements prédits arriveront, nous aurons une certaine légitimité malgré notre faible poids, car notre force ne vient pas de nous-mêmes, mais, de Dieu seul.

Gardons, chers amis, la foi, l’espérance et la charité puisque les temps sont bientôt venus.

Dieu vous bénisse et vous garde.

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2019/04/les_mecanismes_de_la_guerre_civile.pdf