Le combat du Père V. de P. Bailly contre la Franc-Maçonnerie

La Providence nous réserve souvent d’extraordinaire surprise lorsqu’on le lui demande. Elle m’a permis de sauver de l’autodafé quelques ouvrages chrétiens. Parmi l’un d’entre eux se trouvait « Le Père Vincent de Paul Bailly » édition « Bonne Presse » datant de 1913. Sans trop savoir pourquoi, cet ancien livre m’attirait. C’est en l’ouvrant que j’ai compris qu’il était d’une importance capitale pour le combat contre l’ennemi de l’intérieur, la Franc-Maçonnerie.

En ce temps de guerre totale contre le Christianisme et plus particulièrement le Catholicisme (Le catholicisme est une confession chrétienne en même temps qu’il est une aspiration à l’unité de la foi, de l’Église catholique et par delà, de toute l’humanité dans le Christ), il est bon de publier ce genre d’ouvrage. Ainsi, nous pouvons opposer à la médiocrité contemporaine une réelle qualité provenant de l’histoire de France, cette nation que nous pouvions aimer avec sincérité avant la victoire, temporaire, de l’ennemi de l’intérieur dès la 3e république.

Plutôt que de nous laisser conter des chansonnettes comme savent si bien le fredonner ces drôles d’oiseaux contemporains, je vous propose de regarder quelques images issues de cet ouvrage Chrétien qui prouvent que la maçonnerie est, depuis toujours, un redoutable et sournois ennemi de la France. Le chaos qui est en train d’émerger du sous-sol, en 2015, provient, hélas, bel et bien de cette secte aux apparences flatteuses mais au « cœur souillé de toutes sortes de pourritures » comme l’aurait dit notre Seigneur Jésus-Christ.

Après avoir consulté les quelques, mais combien importantes, pages scannées de ce magnifique ouvrage, je vous laisserai découvrir la biographie du Père Vincent de Paul Bailly sur le site internet des Augustins de l’Assomption. Celui qui aime sincèrement la France ne peut pas délaisser son histoire. Ainsi, le long héritage culturel, comparable à la maturation de la grappe de raisin sur un cep de vigne, doit résonner dans notre coeur pour que la victoire sur le mal puisse se faire un jour au nom du Christianisme.

pere_vincent_de_paul_bailly_1

pere_vincent_de_paul_bailly

directeur_de_telegraphe

indignation_sainte

frontispice_le_pelerin

redaction_de_la_croix_1897

journal_le_pelerin_et_la_franc_maconnerie

ligne_politique_de_la_croix

article_la_croix_25_mai_1892

article_la_croix_25_mai_1892_1

perquisitions_la_croix_et_le_pelerin_11_novembre_1899

pere_bailly_salle_redaction_la_croix_11_novembre_1899

vincent_de_paul_bailly_homme_de_dieu

vincent_de_paul_bailly_homme_de_dieu_1

Lien vers le fichier PDF : http://www.fichier-pdf.fr/2015/01/15/le-combat-du-pere-bailly-contre-la-franc-maconnerie-1/

Charlie Hebdo n’est en aucun cas laïc

charlie-hebdo

Charlie Hebdo n’est pas laïc, nous allons voir pourquoi. La laïcité ou sécularisme correspond à la neutralité de l’État à l’égard des confessions religieuses. Qu’est-ce que la neutralité ?

Il s’agit du caractère d’une personne ou d’une organisation qui s’abstient de prendre parti pour un débat, une discussion ou un conflit opposant des personnes. Par conséquent, la neutralité se veut stricte, impartiale. Or, Charlie Hebdo n’est pas neutre puisque ce journal s’immisce dans la sphère religieuse en caricaturant les religions. Par conséquent, Charlie Hebdo n’est pas laïc mais antireligieux et plus exactement opposé au monothéisme.

Charlie Hebdo diffuse des images toujours grossières, sexualisées ou moqueuses qui rendent légitime, dans les esprits, la subversion et l’irréligion. Les esprits non avertis se tournent alors de préférence vers l’excitation pouvant aller jusqu’à la perversion puisque Charlie Hebdo possède un caractère fortement sexué et blasphématoire. Sous couvert de laïcité, Charlie Hebdo est, en fait, un journal fortement politisé qui favorise la division des populations sur des questions essentielles au vivre ensemble en faisant monter les rancœurs. Par conséquent, ce journal risque sérieusement d’amplifier la radicalisation des prises de position.

Au lieu d’apaiser les esprits, Charlie Hebdo ne fait que précipiter les tensions. Alors, non, Charlie Hebdo n’est en aucun cas laïc, mais, bel et bien un instrument politique. L’endoctrinement commence par la manipulation de la dialectique afin de plonger les esprits dans l’incohérence, car, sans repère solide, l’irrationalisme plonge une population dans la confusion la plus complète. Ainsi, l’obscurantisme est certainement plus du côté de la caricature que de la religion, puisque, contrairement à la religion, l’intention des caricaturistes n’est pas clairement définie. La politique selon machiavel semble encore avoir de beaux jours devant elle au nom d’un humour déplorable.

Considérations historiques sur les maux contemporains de la France

Pendant que le monde tressaille au rythme de l’actualité, concentrons-nous sur le passé de la France pour comprendre le déchaînement contre le Christianisme. On apprend, dans un extrait de « considérations sur la France », que le Christianisme et les hérésies se sont toujours combattues, la religion étant souvent seule face à ses nombreux assaillants. Joseph de Maistre révèle le nom des défenseurs du Christ, Origène jusqu’à Pascal, ainsi que ceux de redoutables sectaires, Celse jusqu’à Condorcet.

Ces considérations sont importantes parce qu’elles mettent en valeur la rage avec laquelle les agresseurs se sont acharnés sur le Christianisme depuis maintenant plus de vingt siècles. La religion du Christ a survécu à toutes les agressions jusqu’à ce jour. Citons quelques extraits édifiants qui vont nous permettre de comprendre en détail les maux qui rongent la France depuis, plus précisément, la révolution française. Les phrases situées entre crochets sont des commentaires personnels pour étayer les propos du sieur Maistre.

« Vous [on suppose qu’il s’agit de la caste des élus républicains] disiez que le sceptre soutenait la tiare ; eh bien ! Il n’y a plus de sceptre dans la grande arène, il est brisé, et les morceaux sont jetés dans la boue.  »

« Il n’y a plus de prêtres ; on les a chassés, égorgés, avilis [l’horreur de la Terreur] ; on les a dépouillés : et ceux qui ont échappé à la guillotine, aux bûchers, aux poignards, aux fusillades, aux noyades, à la déportation, reçoivent aujourd’hui l’aumône qu’ils donnaient jadis. Vous craigniez la force de la coutume, l’ascendant de l’autorité, les illusions de l’imagination : il n’y a plus rien de tout cela ; il n’y a plus de coutume ; il n’y a plus de maître [l’esprit anti-christique résumé en 4 mots : Ni Dieu ni Maître] : l’esprit de chaque homme est à lui. [l’individualisme a désagrégé le ciment national] »

« La philosophie [des Lumières] ayant rongé le ciment qui unissait les hommes, il n’y a plus d’agrégations morales. L’autorité civile, favorisant de toutes ses forces le renversement du système ancien, donne aux ennemis du Christianisme tout l’appui qu’elle lui accordait jadis : l’esprit humain prend toutes les formes imaginables pour combattre l’ancienne religion nationale. Ces efforts sont applaudis et payés, et les efforts contraires sont des crimes. [ceci est confirmé par l’attitude médiatico-politique, encore plus fortement en 2015] »

« Les autels sont renversés ; on a promené dans les rues des animaux immondes sous les vêtements des pontifes ; les coupes sacrées ont servi à d’abominables orgies ; et sur ces autels que la foi antique environne de chérubins éblouis, on a fait monter des prostituées nues [ancêtres des Femen]. »

« Mais si le Christianisme sort de cette épreuve terrible plus pur et plus vigoureux …/… Faites place au Roi très-chrétien, portez-le vous-même sur son trône antique ; relevez son oriflamme, et que son or, voyageant encore d’un pôle à l’autre, porte de toutes parts la devise triomphale : LE CHRIST COMMANDE, IL RÈGNE, IL EST VAINQUEUR [Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat !] »

considerations_sur_la_france_joseph_de_maistre

Les croisés et les assassins

Créations Chrétiennes

Un article pour comprendre l’actualité du terrorisme

Les Croisés et les Assassins

croisades
Vers l’an 1090, Hassan Al-Sabbah, un chef de secte chiite ismaélienne, les Nizârites, crée une organisation terroriste à l’échelle du Moyen Orient : les Assassins, et invente les attentats-suicides ou kamikazes. Pendant près de deux siècles, cette secte se donne pour « mission officielle » de lutter contre l’invasion du Moyen Orient par les Turcs seldjoukides, mais l’objectif réel est la régénération du califat fatimide (chiite) décadent. Mille ans plus tard, Oussama Ben Laden, un chef de secte islamiste, d’obédience sunnite wahhabite, crée, avec l’aide de la CIA, une organisation terroriste similaire : Al-Qaïda. Son objectif ? Rétablir le califat sunnite sur le monde arabe, puis sur le monde islamique puis sur le reste du monde.

View original post 2 426 mots de plus