Édit de réconciliation pour la Nouvelle France

edit_de_reconciliation_pour_la_nouvelle_france

Tandis que la France prépare sa chute vertigineuse vers la guerre civile, il est l’heure de préparer, en amont, son relèvement pendant que d’autres se contentent de prévoir l’avant-guerre. Les ennemis de la Divine Justice attisent les querelles intestines en espérant embraser les charbons ardents qui couvent sous les cendres. Nous allons, hélas, assister à ces tragiques événements d’ici peu de temps car l’heure des révélations approche à grands pas. Il ne sera bientôt plus possible d’être tiède : il va falloir choisir un camp. La république touche à sa fin et le renouveau de la France sera possible grâce à une ultime restauration monarchique. Peu importe que les individus le croient ou non car il faut que les choses se fassent, non selon leur volonté, mais, selon celle de Dieu. L’athéisme touche donc à sa fin avec toutes les erreurs voltairiennes qui l’ont précédées.

Voici donc une ébauche d’un Édit de réconciliation pour la Nouvelle France. Pour l’instant, cette pièce est livrée telle quelle mais elle fait partie d’un puzzle dont l’intégralité des pièces seront présentées en 2017.

« Édit de réconciliation pour la Nouvelle France » rédigé par Étienne de Calade, 11 août 2016.

La France, pays catholique de longue date piétiné par les ennemis de Dieu, noble nation royale, nous te saluons, non pour ta gloire mais pour celle de Dieu. Les droits de l’homme disparaîtront prochainement avec le délitement de notre nation catholique bien aimée. C’est par la Divine Providence que les devoirs envers Dieu seront pleinement restaurés, suite à notre humilité proclamée à la Face de la Sainte Croix. La nation aura changé brutalement de régime pour restaurer l’antique ordre catholique. L’histoire suit, tel un fleuve, le cours creusé par la Divine Volonté, notion qui échappe complètement aux hommes sans Dieu.

Nous souhaitons proposer ce jour, avant la date fatidique, une ébauche évolutive d’un Édit de réconciliation à destination de la Nouvelle France, nation restaurée selon les dogmes orthodoxes du catholicisme. Nous ne pouvons nous permettre de perdre notre temps en nous occupant d’indécentes futilités : notre cœur doit œuvrer pour Dieu, avec ou, surtout, sans le consentement d’hommes qui ont perdu la raison et le divin esprit de concorde. Notre cœur doit crier de toutes ses forces : béni soit celui qui vient au nom du Père afin de nous souvenir avec joie que le Christ est Roi des rois. La France doit être consacrée au Christ-Roi, au Sacré-Cœur de Jésus, afin qu’elle puisse renaître de ses cendres catholiques.

À cet égard, nous implorons la divine bonté d’obtenir la protection et faveur qu’il a toujours visiblement départie à ce royaume, depuis sa naissance et pendant tout ce long âge qu’il a atteint, tels étaient les dires du bon roi Henri IV. Nous renouvelons ce jour cette sainte prière afin d’obtenir l’union, la concorde, la tranquillité, le repos et le rétablissement de cet État dans toute sa splendeur catholique. C’est par ce nouvel Édit de réconciliation que nous déclarons, avant l’effondrement complet de la république, ce qui suit :

I.

Premièrement, que cet article sera complété lors de l’avènement à la couronne de celui qui a été désigné par la Divine Providence. Toute chose étant considérée comme non advenue avant son heure, il ne sera fait aucune mention, procès ou poursuite de cet Édit.

II.

Défendant à tous ceux qui sont amenés à devenir les sujets du royaume de la Nouvelle France, de quelque état et qualité qu’ils soient, de renouveler la mémoire, de s’attaquer, de s’injurier, ni de se provoquer l’un l’autre par reproche des événements qui auront engendré de grandes peines sur notre sol, mais de se contenir et de vivre paisiblement comme frères en Christ, amis et concitoyens. Aux contrevenants d’être punis comme fauteurs de troubles et perturbateurs du repos public.

III.

Avertissons que la religion catholique, apostolique et romaine, selon les vrais dogmes ancestraux, sera remise et rétablie en tous lieux et endroits, de ce qui doit devenir le royaume de la Nouvelle France, afin qu’elle puisse être exercée paisiblement et librement sans aucun trouble ni empêchement de quelque nature que ce soit. Défendant très expressément à toutes personnes, de quelque état, qualité ou condition qu’elles soient, sur les peines indiquées ci-dessus, de ne troubler, molester, torturer ou tuer les ecclésiastiques en la célébration du divin service, jouissance, fruits et revenus de leurs bénéfices, et tous droits et devoirs qui leur appartiennent. Tous ceux qui, durant les troubles, se seront emparés des églises, monastères, congrégations, maisons, biens et revenus appartenant aux dits ecclésiastiques et qui les détiennent, devront leur rendre en l’état qu’ils l’ont trouvé au moment des attaques. Défendant aussi très expressément tout prêche en dehors du culte catholique en églises, monastères, congrégations, maisons, et habitations des dits ecclésiastiques.

IV.

Pour faire cesser tous les troubles, nous permettrons aux fidèles non catholiques de pratiquer leurs religions, dans leurs formes monothéistes, orthodoxes et toujours dénuées de violence, de vivre et de demeurer dans toutes les villes et lieux du royaume de la Nouvelle France, sans être vexés, molestés, ni astreints à effectuer des choses contraires à leur conscience dès lors qu’ils respectent le contenu de notre présent Édit.

V.

À charge des religions non catholiques de retrouver leurs formes orthodoxes et dénuées de violence afin de garantir la paix à tous les sujets du royaume de la Nouvelle France. Tout dogme, article de foi ou verset incitant au meurtre, à la violence, à la sédition, à la grossièreté, à la dérision, au blasphème, au parjure, à l’iniquité, au vice sous n’importe quelle forme que ce soit sera rejeté et, si nécessaire, réinterprété ou reformulé afin de convenir davantage aux dogmes orthodoxes du catholicisme.

VI.

Ceux qui souhaiteraient pratiquer leur religion, leur philosophie ou leur doctrine dans une forme qui ne conviendrait pas aux articles précédents devront s’abstenir de partager publiquement leurs opinions afin de garantir la paix. Toutefois nul ne serait être puni pour ses convictions intimes si celles-ci ne troublent pas l’ordre public.

VII.

Les ecclésiastiques de la religion catholique devront se former aux dogmes orthodoxes du catholicisme avant de pouvoir enseigner, incorporer ou diriger une quelconque institution de charité, ou, de célébrer le divin service dans sa forme Très chrétienne. Défendant expressément à tous ecclésiastiques non respectueux des dogmes orthodoxes du catholicisme d’enseigner, de pratiquer ou de rendre un culte.

VIII.

Seuls les pratiquants de la religion catholique, conformément aux dogmes orthodoxes du catholicisme, seront aptes à incorporer l’administration civile ou militaire, les centres scientifiques ou éducatifs, ceci afin d’empêcher toutes dérives sectaires, terroristes ou simplement malveillantes.

IX.

Le financement des lieux de cultes non catholiques seront à la charge des fidèles. Défendant expressément à tout individu, groupement, association ou entreprise extérieure au royaume de la Nouvelle France de financer des lieux de cultes sur notre territoire.

X.

Défendant expressément à tous prêcheurs, lecteurs, éducateurs, professeurs ou autres de prononcer des discours pouvant inciter le peuple à la sédition, à la révolte ou à la haine. Leurs propos devront inciter au repos, à la tranquillité, à la symbiose conformément aux articles de cet Édit.

XI.

Défendant expressément à tous catholiques, de quelque condition et condition qu’ils soient, d’enlever de force, contre le gré de leurs parents, les enfants qui ne seraient pas catholiques pour les convertir. Tout comme il est défendu aux autres fidèles de convertir de force, contre le gré de leurs parents, les enfants catholiques à leurs propres religions.

XII.

Les jours fériés selon la tradition catholique, apostolique et romaine seront chômés. Ces jours-ci devront être consacrés à Dieu, sinon au salut des âmes pour ceux qui ne seraient pas catholiques. Le silence devant être complet dans les rues afin de favoriser la paix et le repos public.

XII.

Les ouvrages non catholiques qui pourraient servir une doctrine religieuse, politique ou philosophique ne pourront être diffusés publiquement. Défendant l’impression, la publication ou la vente de tous livres, reliures et écrits diffamatoires, enjoignant aux juges et aux officiers d’y veiller.

XIII.

Les loges, sectes, fondations, mécènes, corporations, associations, entreprises, ou autres groupements d’intérêts qui contreviendraient aux articles de cet Édit seront interdits, démantelés et condamnés à de sévères peines. En outre, tout groupement qui diffamerait contre la religion catholique, apostolique et romaine serait immédiatement fermé, démantelé et interdit avec condamnation de réparation pour la ou les fautes avérées.

XIV.

Toute revue, ouvrage, filmographie, catalogue ou autres médias diffusant des informations contrevenant aux bonnes mœurs seront interdits et seront dans l’obligation de réparer les torts effectués auprès des âmes lésées. Toute personne pourra se porter partie civile pour obtenir un dédommagement financier auprès du média contrevenant à cet article.

XV.

Toutes les dispositions pour la stabilité de la gouvernance du royaume seront prises lorsque l’article I aura été complété. En outre, tous articles complémentaires seront rédigés à la suite de ceux-ci après la formation du gouvernement selon les conditions du roi.

Lien vers le fichier PDF : https://lafrancechretienne.files.wordpress.com/2017/08/edit_de_reconciliation_pour_la_nouvelle_france.pdf

Publicités

16 réflexions sur “Édit de réconciliation pour la Nouvelle France

  1. C’est bien beau ces résolutions, mais pour pouvoir les appliquer, il faut commencer par le commencement c’est-à-dire constituer une armée avec le futur leader qui sera selon diverses prophéties sera consacré à Reims. Celui -ci constituant une petite armée au début mais suffisante pour refouler l’envahisseur. Ce sont les paroles données par la mystique Marie-Julie Jahenny entre autres.

    Aimé par 1 personne

    Réponse
    • Bonjour Marie-Paule,

      Ne nous y trompons pas. Tout doit commencer par le commencement et le commencement est la réflexion. C’est la base pour tout projet, même et surtout si celui-ci doit provenir de Dieu. Sans prière, nulle réponse du Saint-Esprit, sans présentation de ces réflexions, nulle possibilité de créer une armée.

      Quel général d’armée se présenterait SANS PROJET, chère Marie-Paule ? Se battre au risque de perdre de vue les commandements de Jésus-Christ serait une pure folie.

      Ainsi, soyez assurée qu’il faut laisser le temps au temps, 2017 sera une année de surprise.

      Dieu vous bénisse !

      J'aime

      Réponse
  2. Excusez du peu, mais la reflexion c’est du verbiage propre aux français qui n’arrêtent pas de délibérer sur des réformes pour changer la France perpétuellement et la société dans les associations de tous types et dans les gouvernants actuels depuis 40 ans mais dans les faits tout s’écroule comme prévu et annoncé et prévisible compte tenu des circonstances actuelles sur certains faits dont il est difficile de parler avec l’inquisition républicaine actuelle et son ministre Valls dont la mère est d’origine arabe. Vous n’imaginez pas un seul instant ce qui adviendra et comment car tout est inscrit dans les textes des prophéties relatives à la France. Je connais l’issue et les circonstances. Je suis d’accord pour 2017 et même au jour près. On est pas obligé de croire à Medjugorgé, moi je l’en fiche personnellement mais les pélerins pensent que les 100 ans de délai finissent en mai 2017. Moi je suis parti d’une autre base de donnée, sur la base du calendrier universel de 360 jours et sur d’autres paramètres qu’ils seraient trop long d’exposer. Il est bien dit que la France boira la coupe jusqu’à la lie mais un roi la sauvera. Merci de prier pour la France et le roi de France. Le rosaire peut tout changer, et st Michel patron et protecteur de la France aussi. Le général est choisi par Dieu depuis des lustres et des lustres il est le roi selon le coeur de Jésus, on connait le nom par Marie-Julie. Henry de la croix. Le général doit être certainement prêt, il attend le signe du ciel selon ce que dit Marie-Julie et le signe du ciel arrive bientôt au grand dam des ignorants et du clergé qui tombera dans l’humiliation la plus totale, mais les soldats sont dispersés en faction contradictoire les unes contre les autres,

    J'aime

    Réponse
    • Chère Marie-Paule,

      Je vous répondrai seulement sur ce que vous qualifiez de « verbiage », étant tout à fait d’accord avec vous sur le reste.

      La production spirituelle ou intellectuelle ne peut pas être qualifiée de verbiage, sauf en ce qui concerne éventuellement la politique mais elle peut être assimilée à autre chose, je l’explique plus loin.

      Le sermon sur la montagne de Notre Seigneur, par exemple, prouve qu’Il est le Fils de Dieu. Les écrits des moines, des frères et des écrivains catholiques ne peuvent pas non plus être qualifiés de verbiage. Toute réflexion n’est donc pas du « verbiage ».

      Autre exemple : sur un champ de bataille, l’action de réflexion que produisent les généraux pour vaincre l’ennemi ne peut pas non plus être qualifié de « verbiage ».
      Encore un autre : les travaux des ingénieurs en amont de la production, ne peuvent pas non plus être qualifiés de verbiage.

      La politique contemporaine n’est pas non plus du verbiage, au contraire, c’est une oeuvre de destruction programmée de la France.

      Par pitié, n’employez plus le terme « verbiage » à tout propos. Voici la définition de ce mot : « Excès de paroles futiles et peu constructives. »

      Amicalement.

      J'aime

      Réponse
  3. Bonjour.

    Je suis tombé par un hasard absolu sur ce blog, et plus particulièrement sur cette page, et je dois avouer avoir été aussi surpris qu’interloqué. Si j’ai pensé, dans un premier temps, délaisser ce site et repartir sur les méandres de l’internet après un haussement d’épaule, j’ai préféré me raviser, poussé par la curiosité et tenter d’obtenir d’avantage de précisions sur ce projet.

    Ne voyez en ce commentaire aucune volonté méprisante ou nuisible, simplement une envie de comprendre ce que vous avez voulu exprimer par cet édit.

    Dans un premier temps, vous semblez persuadé qu’une guerre civile est imminente en France et qu’un homme parviendra à prendre le pouvoir, à le conserver et à se proclamer roi. Je vous avoue que cela me parait hautement improbable, qu’est-ce qui vous fait penser qu’un évènement pareil se réalisera?

    Par la suite, vous proposez la mise en place, au sein de ce nouveau régime, d’une législation hautement favorable aux pratiquants de la religion catholique, tout en présentant cela comme une « réconciliation » et un geste d’apaisement. Je me permets de vous rappeler que, selon les statistiques les plus récentes le nombre de personnes en France se disant chrétien (toutes branches de la chrétienté confondues) tourne autour des 50%. Parmi ces 50%, je doute que beaucoup soient favorables à la discrimination des non-catholiques. (Comme le bannissement de ceux-ci d’un grand nombre de corps de métier ou la censure extrême que vous voulez mettre en place). De telles mesures me paraissent d’avantages délétères que réconciliatrices et d’avantages aptes à provoquer la chute d’un gouvernement qui les appliqueraient qu’autre chose.

    Vous prévoyez également la mise en place des « vrais dogmes ancestraux » de la religion catholique. Qu’entendez-vous par là? Les dogmes de la religion catholique ont longuement évolués au fil du temps et des conciles, le terme « ancestraux » signifie-t-il que vous désirez remonter aux origines du dogme catholique? Au concile de Nicée? Avant?

    Vous permettez aux autres religions d’être pratiqués au sein du pays « dans leurs formes monothéistes (et) orthodoxes ». Que se passe-t-il pour les religions qui, par essence, sont polythéistes ou se passent de l’idée de dieu(x), comme l’Hindouisme, le Bouddhisme ou même le néopaganisme, de plus en plus en vogue? Qu’en sera-t-il également des athées et agnostiques, qui représentent tout de même entre 30 et 40% de la population du pays? De la même manière, comment choisir ce qui est orthodoxe ou pas? J’imagine au vu du reste du texte que, pour le christianisme, il y aura une obligation d’être catholique, mais pour les autres religions? L’Islam, par exemple, est divisée entre Sunnite, Chiite et Khâridjite presque depuis sa création, comment pourriez-vous déterminer laquelle de ces forme est la forme orthodoxe? De même pour le Bouddhisme, divisé entre Theravada, Vajrayāna et Mahayana?

    Vous demandez à toutes les religions de supprimer tout dogme et article de foi incitant au meurtre ou à la violence. Hors, les textes saints de toutes les religions abrahamiques possèdent des passages incitants à la haine, au meurtre ou à la violence, généralement envers les non-croyants. La suppression des dits passages n’irait elle pas à l’encontre de votre demande de n’avoir que des religions ayants « retrouvés leur forme orthodoxe »? De la même manière, la bible elle-même dispose de nombreux passages incitants à la violence, au meurtre et à la dérision des autres religions. (Nombres 31:13, deutéronome 13:7 et 21:21, Luc 12:47, Matthieu 10:34 pour ‘en citer que quelques-uns). Ces passages devront ils également être supprimés?

    Je pense avoir exposé les raisons de ma perplexité. Auriez-vous l’amabilité de m’éclairer sur les points que je viens de soulever? Car je vous avoue que, tel que je le perçois à l’heure actuelle, cet édit me semble d’avantage une source de chaos et de discorde que de réconciliation. Ne serait-il pas préférable de permettre à chacun d’avoir ses croyances et de ne pas discriminer en fonction de celles-ci, plutôt que de vouloir imposer les vôtres à tout prix? Le débat qu’engendre les confrontations d’idées et d’opinions philosophiques et spirituelles n’est-il pas un meilleur moyen de comprendre notre monde qu’un dogmatisme forcé?

    En vous souhaitant une bonne soirée et de bonnes fêtes de fin d’année.

    Merci d’avance,

    Narshe.

    J'aime

    Réponse
  4. Bonjour Narshe,

    Merci pour votre commentaire qui a le mérite d’être franc.

    Cet Édit s’explique par l’histoire de la France qui est catholique depuis sa création. La République est une invention des philosophes des Lumières (je vous invite à lire des auteurs tels que Joseph de Maistre par exemple (https://saintmichelarchange.wordpress.com/2016/07/10/eclaircissement-sur-les-sacrifices/), des auteurs antérieurs au XXe siècle en tout cas) mais cela ne peut pas être expliqué en quelques lignes. Je vais toutefois expliquer brièvement les forces invisibles qui luttent entre elles.

    Si vous voulez comprendre le phénomène, le Christianisme demande à l’homme l’imitation du Christ : humilité, pureté du coeur, chasteté, amour du Père, charité pour ses frères, rappel de sa mortalité et de sa fragilité.

    L’ennemi du Christianisme, quant à lui, engendre l’inverse : amour de l’homme, culte du corps, plaisirs charnels et gustatifs, jouissance absolue, oubli de la mort, déification orgueilleuse, etc… La Renaissance exprime le début du déclin du Christianisme et la croissance du culte de l’homme et de ses énormes erreurs.

    Notre nation est au bord d’une guerre civile à cause de l’aveuglement massif et de la déinsformation médiatique constante. Cela est instrumentalisé et souhaité par ceux qui veulent des esclaves et le dépeuplement du monde. Cette théorie a été initiée par le Malthusianisme (https://fr.wikipedia.org/wiki/Malthusianisme). Le Transhumanisme s’en sert de base (https://fr.wikipedia.org/wiki/Transhumanisme). Les hommes qui accepteraient, dans un futur improbable, de se « déifier » par la technologie seraient les « élus » d’une caste invulnérable et supérieure en force, face aux simples humains dits « humanistes », donc « biologiques » et inférieurs en force. Pour en comprendre les mécanismes, je vous invite déjà à écouter cette excellente causerie, « la désinformation au fil des siècles » : https://www.youtube.com/watch?v=btl4cDbrPYo)

    Il semble inéluctable que la technologie sera le vecteur mortel de l’humanité. Selon la théorie transhumaniste, le chaos doit être engendré pour éliminer une immense partie de la population mondiale afin de pouvoir imposer le règne de la Bête technologique. Je ne l’invente pas, il suffit de lire la théorie transhumaniste qui est homicide par nature puisqu’elle souhaite éliminer les « surnuméraires », c’est-à-dire les hommes biologiques.

    Le transhumanisme est une forme déguisée de nazisme : donner la puissance à ceux qui accepteraient de devenir des êtres hybrides mi-hommes, mi-machines et exterminer les autres par la maladie, les bidonvilles, la pauvreté, etc…

    Donc, le chaos est une forte probabilité dans un temps proche. C’est pour cela que l’histoire nous dit que l’Église du Christ doit régner pendant un demi-temps d’homme, c’est à dire entre 25 à 40 ans environ. Le Christianisme doit régner, en France et briller sur l’Europe, pour rappeler le règne de Notre Seigneur Jésus-Christ dans Son Éternité avant que l’ennemi suprême, l’Antéchrist, ne vienne pour tromper de nouveau les foules (lire ce discours probable : https://lafrancechretienne.wordpress.com/2016/12/14/le-discours-de-l-antechrist/).

    Donc, la France doit redevenir Chrétienne dans la foi catholique apostolique et romaine pendant un certain temps. Cet Édit est une base de travail et non pas une fin en soi. Il sera ouvert à la discussion mais il faut surtout y voir un Concile successeur du Concile de Trente (http://jesusmarie.free.fr/catechisme_concile_trente.pdf) pour rappeler la foi.

    Il n’est nullement question ici des religions subalternes. Ce sujet a déjà été traité par l’Abbé de Broglié au XIXe siècle. La seule religion capable d’élever l’âme est la religion Chrétienne catholique apostolique et romaine dans sa forme Orthodoxe. Elle est comparable à la foi Chrétienne Orthodoxe mais s’appuye sur la papauté pour régner car il faut qu’un successeur de saint Pierre, roi spirituel, soit à la tête du royaume gouverné par un roi temporel. Jésus-Christ ne donne jamais les pleins pouvoirs à une seule personne afin d’éviter les règnes autocratiques. Pour comprendre cela, je vous invite à lire l’histoire de saint Ambroise et de Théodose 1er (https://saintmichelarchange.wordpress.com/2016/07/17/la-penitence-de-theodose-le-grand/, https://saintmichelarchange.wordpress.com/2016/07/24/la-miraculeuse-victoire-de-theodose-1er/, https://saintmichelarchange.wordpress.com/2016/07/31/la-bonte-de-theodose-1er/). Si vous le pouvez, je vous invite à lire l’histoire complète.

    Pour comprendre le sens de cet Édit (ou Concile), il faut prophétiser : le futur probable de l’humanité doit être chaotique selon la philosophie transhumaniste qui est actuellement victorieuse. C’est au moment du chaos que l’humanité se réveillera afin que le règne du Sacré-Coeur puisse avoir lieu. Tout cela a été annoncé par les papes, certains prophètes et par de nombreux écrivains catholiques.

    Enfin, n’oubliez jamais que l’histoire n’est pas conforme à ce que nous croyons. Elle se déroule selon sa propre existence et nous ne sommes que les acteurs temporels de la Divine Éternité.

    Amicalement,

    J'aime

    Réponse
    • Attention a la tentation millénariste !…
      Mais , voyons pour simple ébauche d’explication du Grand Cardinal Billot depuis Rome en 1918 concernent le reigne du sacré-Croeur qui est bien souvent mal compris et galvaudé :

      Card.Billot écrit :
      Nous dirons encore un mot des promesses. J’ai crié gare à je ne sais quelle nouvelle forme de millénarisme sur la pente duquel nous mettent ces assurances de triomphe sur nos ennemis et sur ceux de la Sainte Église, ce pouvoir d’abattre à nos pieds ces têtes superbes et orgueilleuses des grands, ces abondantes bénédictions sur toutes nos entreprises, etc.
      En vérité, ce n’est pas ce que semblent nous promettre les leçons du passé. Ce n’est pas ce que le Sacré-Cœur réservait à Louis XVI, à Garcia Moreno, aux héroïques Vendéens de la Rochejacquelin, de Charette, de Lescure, d’Elbée, de Cathelineau. Enfin, nous ne sommes plus des Juifs d’ancien Testament.
      Chimères !
      Chimères ! chimères ! chimères qui ont le grand tort de donner le change sur une dévotion admirable, tout entière orientée vers l’acquisition et l’union des vertus surnaturelles et vitam venturi sœculi.
      Voilà, bien cher Monsieur, en abrégé, ce que je pense de la question que vous me posez. N’ayant pas le loisir de développer davantage ces quelques idées, je vous prie d’agréer l’hommage du respect avec lequel j’aime à me dire,
      Votre très humble et très dévoué serviteur, Cardinal Billot.1918

      Saint-Michel-Archange écrit :
      Donc, la France doit redevenir Chrétienne dans la foi catholique apostolique et romaine pendant un certain temps.

      – Toutefois , cela n’est dévolu qu’au souverain pontife et au corps Apostolique .
      Car , il faut un fondement divin et infaillible , une autorité qui vienne de Jésus-Christ, cette autorité réside en Pierre, et dans les éveques avec Pierre, parce qu’eux seuls l’ont reçue du Sauveur, et, en conséquence, sans les évêques, sans leur autorisation, les prêtres ne peuvent absolument rien faire de tout ce qui regarde le régime et les fonctions de l’Église. Ce qu’on dit de l’Église universelle, il faut le dire du gouvernement particulier de chaque diocèse.

      J'aime

      Réponse
      • Bonjour Chouan,

        La tentation milléraniste serait celle d’affirmer que le règne du Sacré-Coeur durerait, à la manière d’une dystopie, pendant de longs siècles. Or, il est prophétisé que ce règne doit durer tout au plus 25 à 40 ans avant que l’Antéchrist n’emporte tout dans la tourmente, dans la victoire absolue de la mondialisation. Et c’est après cette victoire totale du mal que le souffle de Dieu mettra un terme au monde pour le Jugement Dernier. Cf le Concile de Trente en ce qui concerne le Jour du Jugement.

        J'aime

  5. Merci Saint-Michel-Archange , Je ne peux pas te donner un réponse ou commentaire a ton post , car se que vous exposez ne relève que de prophéties et interprétation de tout a chacun et non du St Magistère infaillible de la Ste Eglise Catholique .

    Ainsi , possible que votre analyse d’une prophétie X ou Y peut-etre pertinente ?
    Par exemple , beaucoup avance le message de la Salette pour expliquer le bouleversement opéré depuis Vatican II . ( Possible ?? )

    Toutefois , ce qui est de foi catholique , c’est qu’une prophétie X ou Y et surtout sont interprétation qui en donné ne peut-etre en contradiction avec la foi & doctrine Catholique infaillible au minimum de St Pierre a S.S Pie XII .

    J'aime

    Réponse
  6. (J’ai visiblement commis une fausse manipulation, je reposte mon message.)

    Bonjour à vous,

    Merci pour votre réponse rapide. Cependant, je ne suis pas certain de vous suivre.
    Je ne vois pas en quoi le fait que la religion d’état de la France ait été le catholicisme depuis sa fondation jusqu’à la Révolution Française justifie un édit qui stigmatise ceux qui ne partagent pas cette religion. Premièrement parce que des non-chrétiens pouvaient parfaitement vivre sur le territoire français (malgré des persécutions régulières je vous l’accorde) durant toute la période médiévale (juifs surtout, mais aussi quelques païens dans les campagnes et musulmans dans les centres de commerce) mais surtout parce que je ne comprends pas pourquoi favoriser l’intolérance ? Rien ne vous empêche de pratiquer votre religion, pourquoi vouloir l’imposer aux autres ?

    Pour ce qui est de la république comme invention des Lumières, je pense que vous vouliez parler de l’Humanisme ? Il existe des républiques depuis l’antiquité (la république romaine par exemple) et durant toute la période médiévale (Amalfi, Venise, Gène, Sienne, Gotland, Novgorod…) soit bien avant les philosophes des lumières. (A ce sujet, si je voulais faire un trait d’esprit, je pourrais souligner le fait que le territoire français a été une république avant de connaître la monarchie, la Gaule ayant été intégrée dans la république romaine avant le passage à l’empire. Mais ça n’aurait pas vraiment de sens : on parle de Gaule et non de France ^^)

    Pour ce qui est de votre échelle de valeur, je la respecte tout à fait, mais ne la partage pas. Je considère pour ma part l’amour de l’Homme (de l’humain j’entends) ainsi que les plaisirs charnels et gustatifs comme des choses positives. Livre à vous de vivre selon ces codes, voire de militer pour que d’autres les partagent, mais vouloir les imposer me paraît d’avantage proche de la tyrannie que tout ce que vous prétendez combattre. Tant que les valeurs morales des individus vont dans le sens de la coopération et permettent de vivre ensemble en harmonie, je n’y vois pas de problèmes même si je ne les partage pas.

    Je suis également sceptique au sujet de ces adversaires. Vous me décrivez une cabale d’individus nébuleux aux idées proches du nazisme militant pour l’élimination d’une grande partie de la population humaine et l’élévation de l’autre partie à un stade « supérieur » par le transhumanisme et la transformation en cyborg. Une cabale qui aurait, bien sûr, les moyens de ses projets. Auriez-vous des preuves de ce que vous avancez ?
    Et même si une telle organisation malveillante existait, cela ne fait pas pour autant de la technologie « le vecteur mortel de l’humanité ». Le savoir ne peut pas être jugé coupable de l’utilité que l’on en fait. La technologie, et même la robotique, permettent d’améliorer notre quotidien, de soigner des maladies, de comprendre d’avantage notre monde. Des prothèses de plus en plus perfectionnées permettent à des individus handicapés de marcher et de vivre de nouveau. Vous ne pouvez pas tracer une ligne entre les individus avec d’un côté les « gentils » et de l’autre les « méchants », le monde est infiniment plus complexe que cela.

    Rien de ce que vous exposez au préalable n’indique une guerre civile dans un avenir proche. De plus, vous ajoutez : « l’histoire nous dit que l’Église du Christ doit régner pendant un demi temps d’homme, c’est à dire entre 25 à 40 ans ». Je serais curieux de connaître la source « historique » qui vous permet d’affirmer une chose pareille. Enfin, même en cas de chaos, la probabilité pour qu’une organisation ultracatholique prenne le pouvoir me paraît particulièrement faible. Qu’est-ce qui motive votre certitude d’un tel événement ?

    Quant à l’antéchrist, il ne soulèvera pas les foules avec un tel discours. D’une part parce que beaucoup sont attachés aux idéologies montrés comme néfastes dans ce discours, d’autre part parce qu’il y a une méfiance généralisée contre l’intelligence artificielle, méfiance alimentée par la culture populaire (livres, films, jeux vidéo…) qui regorge d’IA s’étant retournés contre l’humain et enfin parce que personne ne voudra s’agenouiller devant un veau et que l’idée dominante actuelle est justement tournée vers le rejet de l’autorité et de l’adulation servile!
    Vous m’expliquez ensuite que la seule vraie religion, capable d’élever l’âme, est la religion catholique. Le problème est que toutes les religions du monde affirment la même chose, tous à grand renfort de théologie soutenue et érudite. Pourquoi choisir votre forme du catholicisme plutôt que n’importe quelle autre religion ?
    Vous placez également le catholicisme au-dessus de l’orthodoxie en disant qu’il est préférable de séparer le temporel du spirituel, mais n’est-ce pas aussi le cas dans les pays orthodoxes avec le patriarche en charge du spirituel ?
    Et du coup, que deviendra la majorité de la population française, celle qui n’est pas catholique, une fois ce régime au pouvoir ? Conversion forcée ? Et pour ceux qui refuseraient ?

    Enfin, je ne crois pas aux prophéties. De nombreuses prophéties bibliques ne se sont pas réalisées. Par exemple, la bible affirme que Tyr devait être détruite par Nebucadnetsar, roi de Babylone et ne jamais être reconstruite. (Ezéchiel 26) Non seulement Nebucadnetsar n’est pas parvenu à prendre la ville, mais en plus Tyr est toujours debout de nos jours. Pire encore ! Dans la bible, Dieu lui-même affirme aux hébreux qu’il enverra contre l’Egypte le roi Nabucodonosor afin de la raser complètement en punition des crimes de ce pays. Dieu affirme que l’Egypte sera détruite complètement et que plus aucune créature vivante ne pourra y survivre durant 40 ans. (Ezéchiel 29-30-31) Résultat : Nabucodonosor a été vaincu par les Egyptiens et l’Egypte a ensuite connu une période de prospérité.

    Pour ce qui est de l’histoire, je préfère baser mes connaissances sur des faits archéologiques que sur des croyances religieuses. Aucune religion n’ayant de preuve concrète de son existence, je préfère me baser sur des faits soutenus par des expérimentations et des preuves. Cependant, je respecte votre point de vue et suis parfaitement ouvert au débat.

    Enfin, je suis toujours curieux de connaître votre point de vue sur les questions soulevées au préalable, sur ce que sont les « vrais dogmes ancestraux » et sur les extraits violents de la bible.

    En me relisant, je me rends compte que j’ai pu paraître un peu agressif dans mes questions, si c’est le cas je m’en excuse, ce n’est pas ma volonté. Je suis simplement curieux de confronter deux visions du monde.

    En vous remerciant par avance,

    Narshe.

    J'aime

    Réponse
    • Narshe,

      Je vous remercie pour votre franchise. Sachez que je ne suis pas là pour imposer quoi que ce soit. Je ne fais que diffuser, après un long travail de recherche, ce qui est annoncé dans de nombreux ouvrages. J’ai eu la chance de pouvoir lire des ouvrages du XVIIIe et du XIXe siècle qui sont aujourd’hui pratiquement tous épuisés, brûlés ou introuvables.

      Car, chose que vous ne savez certainement pas, l’autodafé des ouvrages catholiques du XIXe siècle est une triste réalité, hélas méconnue. Je n’en dirai pas plus et vous n’êtes pas obligé de me croire sur parole mais je sais ce que j’ai vu et entendu dans les nombreux monastères abandonnés à la suite de l’apostasie.

      L’histoire du catholicisme en France est aujourd’hui largement méconnue et outragée, pratiquement toujours diabolisée. Selon les nombreux ennemis du Christ, l’Église était un ogre qui brûlait et martyrisait, massacrait pendant les croisades, etc… tout en ne dénonçant jamais la guerre moderne des États-Unis, la pollution des multinationales, etc…

      Donc, si l’on résume, l’Église s’est réformée pour se conformer à l’esprit du monde. Ainsi, elle a perdu la vraie foi catholique. Je ne l’invente pas. Il suffit de lire les différents conciles et encycliques antérieurs au XXe siècle.

      Cependant, j’admets qu’il est difficile de nos jours de se pencher sur ces nombreux ouvrages à cause de la technologie et des transports qui phagocytent le temps. Le peu de temps qui reste est souvent consacré à la télévision, aux jeux, etc…

      Je vous invite donc à vous pencher de votre côté sur cette vision des choses et d’en discuter ensuite car ce n’est pas à moi de vous convaincre : je me limite à annoncer et il revient à la Divine Providence de faire le reste.

      Je consacre mon temps à la lecture de pieux ouvrages et à la rédaction. Mes maigres forces humaines ne me permettent pas de faire autre chose.

      Amicalement.

      J'aime

      Réponse
  7. 19 DÉCEMBRE 2016 – 10 H 54 MIN
    Observateur écrit :
    Comment expliquez-vous que les prêtres de la FSSPX aient toujours absout directement le péché d’avortement sans renvoyer la personne devant un évêque dans ce cas ? J’en ai eu la preuve à deux reprises autour de moi avec des converties qui se sont confessées à Saint-Nicolas.
    Et personnellement je trouve que cette hiérarchie est stupide. Notre Seigneur n’a instauré qu’un seul et unique sacrement de pénitence, pas plusieurs en fonction du statut du confesseur. Un évêque aurait donc plus de pouvoir d’absolution qu’un simple prêtre ? Tant que la contrition du pénitent est sincère, où est donc le problème ?

    dalencourt écrit :
    Je n’étais pas au courant. Le très petit nombre d’évêques de la Fraternité explique, je pense, cette dérogation exceptionnelle. Cependant, il est probable que les prêtres de la Fraternité soulignent la gravité de ce péché et la condition expresse de l’absolution qui est de s’engager à ne pas recommencer, ainsi que la nécessite d’expiation d’un péché aussi grave. Trois points dont je doute de leur traitement dans l’Eglise conciliaire.
    Enfin, doit-on préciser que les cas d’avortement au sein des fidèles de la Fraternité doivent être probablement très rares ?

    dalencourt écrit
    Vous m’avez mal compris Observateur. La très grande majorité des gens se confesse… dans sa paroisse, tout simplement. Posez la question autour de vous. C’était juste une remarque de bon sens. Sinon bien évidemment que les prêtres accueillent tout le monde. Tout de suite vous embrayez sur des considérations désobligeantes : c’est grave de raisonner ainsi.
    Bien au contraire, il faudrait inciter les conciliaires à aller se confesser chez les tradis, au moins ils auraient de « vraies » confessions, par des prêtres très heureux de les accueillir.

    Comme vous voyez Saint-Michel-Archange , Mr d’alencourt invite les fidèles Conciliaires a se confesser chez les  » tradits » FSSPX , IBMC , Sédévacantistes de tout poils ect…

    Toutefois , voici mon post ci-dessous qui va probablement etre censuré en guise de réponse de Mr dalencourt , et pour temps mon post ne fait que rappeler un Dogme Catholique du Concile de Trente et rappelé dans le code de droit canonique Naz 1917 de St Pie X !..

    Chouan écrit :
    Can. 872 ( Naz )
    En dehors du pouvoir d’ordre, pour l’absolution valide des péchés, il faut chez le ministre un pouvoir de juridiction, ordinaire ou délégué, sur le pénitent.

    Explique moi Mr dalencourt , comment les clercs de ladit FSSPX pouvait absoudre validement un seul péché sans la Juridiction du Souverain Pontife ? qui a reçu lui-seul ce dit pourvoir qu’il délègue par la suite aux successeurs des Apotres , soit l’éveque du Diocèse qui délègue a sont tour a sont curé de paroisse !…

    La foi et dogme Catholique n’est plus le meme qu’avant pour vous ?
    Je me doute Mr dalencourt que vous allez probablement censurer la question !? car cela ( l’institution divine de la Juridiction ) est tabou d’évidence pour beaucoup de la dite FSSPX & sédévacantiste !…

    J'aime

    Réponse
  8. dalencourt écrit :
    Mais chouan les prêtres de la Fraternité saint Pie X font partie de l’Eglise, et depuis la levée des excommunications en 2009 il n’y a plus d’ambiguïté. Et puis rassurez-vous, Dieu saura reconnaître les siens, nous ne sommes pas inquiets sur le sujet.

    Réponse ci-dessous que j’apporte censuré par Mr dalencourt :

    chouan écrit :
    Visiblement Mr dalencourt le sujet est sensible !… et une certaine vérité de foi catholique n’est pas bonne a attendre pour vos oreilles !..
    Mais , de plus vous véhiculez un sophisme en affirment cela ci-dessous :
    ( la Fraternité saint Pie X font partie de l’Eglise, et depuis la levée des excommunications )

    Une levé d’excommunication ne donnent aucun ministère ou JURIDICTION du souverain Pontife ( l’unique source de Juridiction ) mais uniquement la mission canonique qui est une exigence de droit divin immuable .

    Mais Voyons le Dogme Catholique avec un commentateur canonique de S.S St Pie X :

    R.P. Augustine, A commentary on the new Code of Canon Law, t.IV, p. 251 a écrit:
    Can. 872
    Le seul ministre de ce sacrement est le prêtre, lequel, pour absoudre validement, a besoin non seulement du pouvoir d’ordre mais également du pouvoir de juridiction, soit ordinaire ou délégué, sur le pénitent.
    Cela, encore une fois, est une vérité dogmatique basée sur des sources auxquelles il n’est pas nécessaire de se référer ici.

    Cela Mr dalencourt est basé sur une vérité DOGMATIQUE qui est d’ailleurs rappelé au St Concile de Trente Dogmatique lui aussi !…

    J'aime

    Réponse
  9. Pingback: La victoire appartient aux catholiques | Saint Michel Archange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s